fbpx

Cameroun Actuel

Plus de 2.500 migrants morts ou disparus en Méditerranée en 2023

Selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, selon les chiffres du 24 septembre, plus de 2 500 migrants sont morts ou ont disparu après avoir tenté de traverser la Méditerranée vers l’Europe depuis le début de l’année. Sur la même période, 186 000 migrants sont arrivés dans le sud de l’Europe, soit « une augmentation de 83 % par rapport à la même période en 2022 ».

Plus de 2 500 migrants sont morts ou ont disparu après avoir tenté de traverser la Méditerranée vers l’Europe depuis le début de l’année, a déclaré jeudi 28 septembre un responsable du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés.

« Au 24 septembre, plus de 2.500 personnes ont été enregistrées comme mortes ou portées disparues » depuis le début de l’année, soit une augmentation de près de 50% par rapport aux « 1.680 personnes de la même période » de 2022, a indiqué Ruven Menikdiwela. directeur du bureau du HCR à New York, lors d’une réunion du Conseil de sécurité consacrée à la crise des migrants en Méditerranée.

« Des vies sont également perdues sur terre, loin de l’attention du public », a-t-elle insisté.

« Le voyage depuis l’Afrique de l’Ouest ou l’Afrique de l’Est et la Corne de l’Afrique vers la Libye et les points de départ sur la côte reste l’un des plus dangereux au monde », a-t-il déclaré. indiqua-t-elle. « Les réfugiés et les migrants qui voyagent par voie terrestre depuis l’Afrique subsaharienne risquent à chaque étape la mort et de graves violations de leurs droits humains. »

Selon ses chiffres, entre le 1er janvier et le 24 septembre 2023, au total 186 000 migrants sont arrivés dans le sud de l’Europe (Italie, Grèce, Chypre et Malte), dont 130 000 en Italie, soit « une augmentation de 83 % par rapport à la même période de 2023 ». 2022″.

Mécanisme régional

Quant aux pays de départ, entre janvier et août 2023, plus de 102 000 migrants ont tenté de traverser la Méditerranée depuis la Tunisie, et 45 000 depuis la Libye. Parmi eux, 31 000 ont été secourus en mer ou interceptés et débarqués en Tunisie, et 10 600 en Libye, a-t-elle ajouté.

Evoquant les récentes arrivées massives sur l’île italienne de Lampedusa, elle a également souligné que l’Italie « ne pouvait pas répondre seule aux besoins » de ces migrants.

Avant de réitérer l’appel du HCR à « la mise en place d’un mécanisme régional de débarquement et de redistribution » des personnes arrivant par la mer. Une question controversée parmi les États membres de l’Union européenne.

L’ambassadeur de Russie auprès de l’ONU, Vassili Nebenzia, qui avait demandé cette réunion du Conseil, a également pointé du doigt l’UE, dénonçant sa responsabilité dans le « piège mortel » que représente la Méditerranée.

« Nous avons l’impression que l’Union européenne mène une guerre non déclarée contre des migrants qui meurent parce qu’ils…

Lire la suite de l’article sur nouvelles-dujour.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi