fbpx

Cameroun Actuel

Pénurie de carburant au Cameroun : les tarifs de transport explosent dans plusieurs villes

Une crise de carburant sévère secoue actuellement les grandes villes du Cameroun, plongeant les habitants dans l’incertitude quant à l’approvisionnement en carburant essentiel à leur vie quotidienne.

Le ministre de l’Eau et de l’Énergie, Gaston Eloundou Essomba, a annoncé dans un communiqué de presse daté de ce lundi 11 décembre 2023 que la principale cause de cette perturbation résultait du retard de trois navires transportant du carburant, dû aux conditions météorologiques défavorables. Ces retards ont bloqué les chargements au port de Lomé pendant quatre jours, impactant ainsi l’approvisionnement en carburant des grandes métropoles du Cameroun.

Bien que des mesures aient été prises pour pallier cette situation, avec l’arrivée d’un des navires à Douala contenant 13000 mètres cubes de carburant et la mobilisation de 81 camions citernes pour renforcer les transferts, les effets de cette pénurie se font durement ressentir sur le terrain.

Dans de nombreuses villes, les prix du carburant ont grimpé en flèche. À Kribi, dans le Sud du pays, la pénurie se fait sentir dans toutes les stations-service, entraînant une hausse spectaculaire du coût du transport urbain. Les prix des services de moto-taxi ont doublé, créant ainsi des difficultés considérables pour les habitants qui dépendent de ces moyens de déplacement.

A Bafoussam, à l’Ouest du pays, la situation est encore plus critique avec une pénurie de carburant qui dure depuis plus d’une semaine. Les rares taxis et motos encore en circulation ont triplé leurs tarifs, compliquant sérieusement la mobilité des habitants. Une femme témoigne : « Je payais 150 FCFA pour rentrer chez moi, maintenant on me demande 400 FCFA, en plus de cela, il n’y a pas de motos disponibles. »

À Douala, le prix du transport a augmenté en raison de la rareté du carburant dans les lieux d’approvisionnement de la ville. Les clients ont rapporté avoir payé quatre fois le tarif habituel pour des distances pourtant courtes.

Face à cette crise, certains consommateurs se tournent vers le marché de contrebande où le prix du carburant a également grimpé en flèche, atteignant jusqu’à 1000 FCFA le litre.

Cette pénurie de carburant impacte non seulement les prix du transport, mais force également de nombreux habitants à se tourner vers des solutions de déplacement alternatives, y compris la marche à pied, pour se déplacer dans leur ville.

La situation reste tendue alors que les autorités travaillent pour rétablir un approvisionnement normal en carburant dans les jours à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi