fbpx

Cameroun Actuel

Pension vieillesse : les ex-employés de la Crtv en larmes

Crtv

Depuis 2004, une situation désespérante perdure à la Cameroon Radio Television (CRTV). Des fonctionnaires et agents de cet établissement public attendent toujours le paiement de leur pension vieillesse, malgré de multiples requêtes adressées aux autorités compétentes. Une situation dénoncée pour son inhumanité et son injustice.

Tout a commencé avec une note de service émanant du Directeur général de l’office de radio-télévision du Cameroun à l’époque, le Pr Gcrvais Mendo Ze. Dans cette note, il était question de la difficulté rencontrée par certains retraités de la CRTV à obtenir leur complément de pension vieillesse, un droit acquis par le biais des retenues effectuées sur leur salaire pendant leur période d’activité.

Malgré les démarches initiées à l’époque pour régler cette situation et les engagements pris, la situation est restée inchangée. Des fonctionnaires retraités attendent toujours leur dû depuis 2004, et les requêtes adressées aux responsables actuels, notamment à Charles Pythagore Ndongo, ne semblent pas aboutir.

Certains retraités expriment leur amertume face à cette situation. L’un d’eux témoigne du manque de réponse positive à ses multiples requêtes, décrivant la situation comme étant le résultat de la mauvaise foi et de l’inhumanité du directeur général actuel de la CRTV, Charles Pythagore Ndongo.

Malgré des tentatives passées pour résoudre cette question, notamment des invitations adressées aux fonctionnaires concernés pour des démarches administratives, la situation n’a pas évolué. Les retraités, laissés pour compte, se trouvent face à un mur et expriment un sentiment de découragement profond.

Des requêtes répétées et des appels pour obtenir ce qui leur est dû ont été ignorés, plongeant ces retraités de la CRTV dans une détresse financière persistante. Leur désespoir grandit alors que leurs droits continuent d’être bafoués, malgré des années de service dévoué pour cet établissement public.

La persistance de cette situation soulève des interrogations sur la gestion des droits des travailleurs retraités au sein de la CRTV et sur la nécessité d’une action urgente pour remédier à cette injustice persistante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi