fbpx

Cameroun Actuel

Paul Biya refuse de célébrer ses 91 ans en raison de la situation du pays

Paul Biya, Président de la République du Cameroun

Le 13 février 2024, l’anniversaire du président de la République du Cameroun, Paul Biya, ne s’est pas déroulé comme prévu. Prévu pour être une journée de célébration marquée par une messe à Meyomessala et une soirée au Palais des Sports, l’événement a pris une tournure inattendue.

Initialement représenté à Meyomessala pour une messe en son honneur, le président a rapidement fait son retour à Yaoundé. La soirée était censée se conclure par la traditionnelle coupure du gâteau d’anniversaire, orchestrée par Chantal Biya, la première dame, et réunissant des personnalités au Palais des Sports.

Cependant, le président Paul Biya a refusé de participer à la célébration prévue, préférant rester dans ses appartements. Malgré les préparatifs minutieux et la présence des invités, dont des membres de la famille et Franck Biya, l’aîné du chef de l’État, l’attente se prolonge sans signe de sa venue.

À 19h, puis 20h, et même à 21h, le président ne se montre pas. À 22h, l’absence persiste. Refusant de quitter ses appartements, Paul Biya exprime son désir de ne rien fêter et manifeste son souhait de ne plus voir ses images circuler sur les réseaux sociaux.

Face à cette situation inattendue, Chantal Biya décide de laisser les invités et rejoint le président dans ses appartements. Ce dernier, conseillé par ses collaborateurs sur l’indécence de célébrer son anniversaire en période de tensions politiques, économiques et sociales, a pris la décision de ne pas participer à la traditionnelle cérémonie du gâteau d’anniversaire.

L’événement prend ainsi une tournure inhabituelle, reflétant la préoccupation du président quant à la situation actuelle du pays. La décision de ne pas participer à la célébration semble être un geste conscient en réponse aux défis auxquels le Cameroun est confronté sur les plans politique, économique et social.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi