fbpx

Cameroun Actuel

Paul Biya conteste l’initiative du Forum sur la famine dans le Grand-Nord lancée par Cavaye Yeguié Djibril

Paul Biya, président de la République du Cameroun

Une tension politique émerge au Cameroun à la suite de l’initiative controversée de Cavaye Yeguié Djibril, président de l’Assemblée nationale, qui a convoqué un Forum sur la famine dans le Grand-Nord, prévu pour le 14 février 2024 à Maroua. Cette décision a suscité l’étonnement et le désaccord du chef de l’État, Paul Biya, qui n’a reçu aucune information officielle sur une telle situation de famine dans la région.

Lors de ses vœux présidentiels le 6 janvier 2024, Cavaye Yeguié a informé Paul Biya de la prétendue famine, affirmant même avoir commencé la distribution de mil aux populations affectées. Cependant, aucune information officielle du gouvernement, des services de renseignement ou d’autres sources n’a corroboré ces affirmations.

Paul Biya, après vérification auprès du ministère de l’Agriculture et des autorités administratives, a confirmé ne pas être informé de la famine et a exprimé son désaccord avec l’organisation du Forum. Selon le président, la région connaît une pauvreté persistante mais n’est pas en proie à une famine.

Cavaye Yeguié Djibril a insisté sur la nécessité d’une action immédiate et a demandé plus de moyens pour lutter contre cette famine présumée. Cependant, Paul Biya a souligné l’importance d’une réflexion approfondie sur le sujet avant toute action.

Le président de l’Assemblée nationale a également été critiqué pour avoir prétendument menti sur la distribution de sacs de mil. Il a affirmé avoir déjà distribué environ 220 sacs de mil et maïs, mais les rapports de la Présidence indiquent que ces distributions étaient liées à ses activités parlementaires annuelles et étaient limitées à son arrondissement d’origine.

L’annonce du Forum a généré de l’étonnement et de l’inquiétude dans les régions concernées, de nombreux responsables locaux cherchant à obtenir l’avis du président. Les motivations de Cavaye Yeguié Djibril suscitent des interrogations, certains suggérant qu’il pourrait chercher à démontrer son leadership local en prévision de la prochaine session parlementaire. Le président de l’Assemblée nationale semble avoir agi de manière autonome, déclenchant la désapprobation de Paul Biya et exacerbant les tensions au sommet de l’État.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi