fbpx

Cameroun Actuel

Pas de retour gagnant pour Akira Schmid

Tout va bien au Lausanne Hockey Club! En battant Ambrì-Piotta 4-1, les Lions signent une quatrième victoire consécutive au meilleur moment de la saison.

Le match s’annonçait serré. Lors des trois premières rencontres entre les deux clubs cette saison, le résultat s’est toujours joué à un but d’écart. Le premier match, à Ambrì, avait été remporté 5-4 par les Tessinois. Ils s’étaient également imposés à Malley 1-2 après prolongations. Et les Lions avaient finalement signé un succès lors du troisième acte en gagnant 2-3 après tirs au but. Mais ce vendredi à la Vaudoise Aréna, les hommes de Geoff Ward ont totalement balayé ce schéma.

Après un début de match plutôt dominé par les Levantins, les Lausannois ont retourné la situation. Tout d’abord à la 16e avec Michael Raffl qui a inscrit le 1-0 à 5 secondes de la fin d’un powerplay (assists: Jason Fuchs et Damien Riat). Janne Juvonen avait pourtant empêché le puck d’entrer après le tir de Jason Fuchs, mais Raffl a profité d’un léger rebond sur la jambière et d’un petit déséquilibre du gardien pour ouvrir la marque.

Et à la 20e sur une réussite de Damien Riat, encore une fois en supériorité numérique. Servi par Raffl et Fuchs qui se trouvait derrière la cage, l’attaquant a pu envoyer le puck, à ras du poteau, au fond des filets. Deux buts qui feront remonter la statistique du powerplay lausannois, mais qui sont tout de même un peu “chanceux”. Le 5 contre 4 reste l’une des principales lacunes des Vaudois, comme le confirme Jason Fuchs.

Indépendamment de comment ces buts ont été inscrits lors du powerplay, ils auront au moins le mérite d’enlever une part de « stress » qui a pu se créer ces derniers temps où ça ne fonctionnait vraiment pas. Et d’être plus serein au moment d’aborder ces phases de jeu. « C’est sûr, chaque fois que tu marques un but ça te mets un peu plus en confiance, les choses deviennent plus instinctives, plus naturelles, explique Jason Fuchs. Et ce soir, on va pas se le cacher, le powerplay, ça nous gagne le match. Donc on sait qu’on va devoir continuer à travailler sur ça. »

Une fin de match en dents de scie

Les Lions se sont ensuite offert une incroyable occasion d’aller creuser l’écart en début de deuxième tiers. Les Lausannois évoluaient en infériorité numérique, mais ont tenu bon pendant les 2 minutes de pénalité infligées à Ken Jäger. Et c’est justement le n°17 qui, en…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi