fbpx

Cameroun Actuel

Ouverture de la 9e édition de Bô Noël

Avec quelques jours d’avance et en raison de l’arrivée du froid, Lausanne a ouvert cette semaine 50 nouvelles places d’hébergement d’urgence. Elles se trouvent à l’abri PC de la Vallée de la Jeunesse.

Au vu du type de structure, le site accueille uniquement les hommes seuls, précise mardi la Municipalité lausannoise dans un communiqué.

Un second lieu ouvrira ensuite, début 2024, à l’avenue de Tivoli. Il comprendra 42 places pour y accueillir à la fois des femmes, des familles et des hommes. L’aménagement des locaux et le recrutement du personnel sont en cours.

En tout, Lausanne propose ainsi 92 nouvelles places, qui viennent compléter les 198 places déjà existantes. Le dispositif d’hébergement d’urgence comptera ainsi 290 places durant l’hiver et 225 places à partir de fin mars 2024 en raison de la fermeture de la Borde 47, résume la Municipalité lausannoise.

Ce dispositif comptait 273 places lors de l’hiver 2022-2023, y compris les places du Répit, une structure qui a fermé depuis.

Structures plus petites

« Nous avons travaillé d’arrache-pied afin de trouver une solution alternative à la fermeture définitive du Répit annoncée par la Fondation Mère Sofia le 25 avril dernier », relève Emilie Moeschler, la municipale en charge de la cohésion sociale, citée dans le communiqué.

Elle ajoute que Lausanne dispose désormais de « davantage de structures exploitées, mais de plus petite taille accueillant chacune moins de monde. »

La Municipalité précise encore qu’en cas de plan grand froid, des places supplémentaires seront ouvertes au sein de l’abri PC de la Rouvraie.

Situation toujours « urgente »

Dans un communiqué diffusé le week-end dernier, le collectif 43 m2 a dit « saluer » l’ouverture des deux nouveaux sites. Il a toutefois relevé que l’abri PC de la Vallée de la Jeunesse ne constituait « pas une solution », en raison notamment du manque d’intimité.

Le collectif souligne surtout que « la situation demeure urgente ». Il regrette particulièrement que « les autres communes vaudoises et les autorités cantonales peinent toujours à considérer ces enjeux et à répondre adéquatement à ces problématiques. »

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi