fbpx

Cameroun Actuel

Nouvelle éruption volcanique en Islande

Les Etats-Unis ont dit lundi être prêts à « continuer à fournir » des armes à Israël, tout en appelant à acheminer davantage d’aide à Gaza. Des frappes israéliennes y ont encore tué des dizaines de Palestiniens et la situation humanitaire reste catastrophique.

En visite lundi en Israël, le chef du Pentagone Lloyd Austin a assuré au Premier ministre Benjamin Netanyahu que les Etats-Unis continueraient à « fournir à Israël l’équipement dont vous avez besoin (…), y compris des munitions critiques, des véhicules tactiques et des systèmes de défense aérienne ».

Les Etats-Unis ne souhaitent pas « imposer un calendrier » à Israël pour la suite des hostilités, a-t-il encore dit alors que Washington commençait à montrer récemment des signes d’impatience face à son allié israélien, dans un contexte marqué par une indignation internationale croissante face aux très lourdes pertes civiles dans le territoire palestinien géré par le mouvement islamiste Hamas.

Alors que l’aide internationale, dont l’entrée est soumise à l’autorisation d’Israël, arrive encore en quantité très limitée, le ministre américain a ainsi mis en avant la nécessité de « fournir une aide humanitaire accrue aux près de deux millions de personnes déplacées à Gaza ».

La diplomatie américaine a fait état lundi de l’entrée dans la bande de Gaza de camions du secteur privé, ne faisant pas partie d’un convoi humanitaire, une première depuis le début de la guerre selon Washington.

« Famine comme technique de guerre »

Depuis dimanche, des convois sont entrés dans le territoire par les points de passage de Rafah, via l’Egypte, et de Kerem Shalom, au sud d’Israël, a rappelé dans un communiqué l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (Ocha). « Mais les conditions nécessaires pour mener les opérations humanitaires au niveau nécessaire pour les populations ne sont toujours pas réunies », a déploré l’agence.

Les pertes civiles approchent les 20’000 morts. Quelque 250 personnes ont été prises en otage, dont 129 sont toujours retenues à Gaza, selon les autorités israéliennes.

De nouvelles frappes israéliennes ont fait dimanche et lundi des dizaines de morts, selon le Hamas, qui a aussi diffusé des images présentées comme celles d’un véhicule militaire israélien touché par un missile, au nord de la bande de Gaza.

Destructions considérables, déplacements massifs de civils, hôpitaux hors service, sur un…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi