fbpx

Cameroun Actuel

Nouveau Directeur général à la Sonara : Harouna Bako, l’homme de la reconstruction ?

Harouna Bako, DG de Cotco

La Société nationale de raffinage (Sonara) a annoncé la nomination de Harouna Bako en tant que nouveau Directeur général, remplaçant ainsi Jean Paul Njonou qui occupait ce poste depuis 2019. La décision a été entérinée lors d’un Conseil d’administration de l’entreprise publique présidé par le ministre de l’Eau et l’Energie, Gaston Eloundou Essomba (Minee), le 9 février 2024.

Harouna Bako, qui occupait précédemment le poste de Directeur Général de Cameroon Oil Transportation Company (Cotco), prend maintenant les rênes de la Sonara en pleine phase de restructuration. Cette nomination intervient dans un contexte où le président Paul Biya a instruit le gouvernement de tout mettre en œuvre pour accélérer le processus de reconstruction de la Sonara, cruciale pour l’indépendance énergétique du Cameroun en matière d’approvisionnement en produits pétroliers.

L’un des principaux défis qui attendent Harouna Bako est la poursuite du processus de reconstruction de la Sonara, qui peine à se remettre de l’incendie survenu le 31 mai 2019. Cet incident a entraîné d’importants dégâts, impactant la solvabilité et la liquidité de l’entreprise vis-à-vis de ses partenaires et de l’État.

Le gouvernement a mis en place un plan de réhabilitation/reconstruction pour répondre aux termes de l’accord conclu avec le FMI en 2021. Ce plan comprend la redéfinition d’un cadre juridique, institutionnel et des modalités de financement pour le partenariat public/privé dans le cadre de la modernisation de la Sonara. La mobilisation de 250 milliards de Fcfa vise à combler les pertes subies par la raffinerie, et la reconstruction des unités détruites est également une priorité.

Harouna Bako doit également s’engager dans le recrutement d’un partenaire technique pour la reconstruction de la Sonara, conformément aux directives du ministre Gaston Eloundou Essomba. Le nouveau Directeur général devra relever ces défis tout en veillant à la réduction de la dépendance du Cameroun aux importations de pétrole brut, soulignant l’importance stratégique de la Sonara pour l’économie nationale.

Avec la libéralisation récente des importations de produits pétroliers décidée par le président Paul Biya, Harouna Bako devra également collaborer avec les autorités pour réhabiliter la Caisse de stabilisation des prix des hydrocarbures (Csph) afin de piloter le processus d’attribution des quotas aux importateurs majeurs du secteur.

Harouna Bako, âgé de 61 ans, apporte une riche expérience à son nouveau rôle, et son mandat sera essentiel pour la revitalisation et la modernisation de la Sonara, une étape cruciale pour l’industrie pétrolière camerounaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi