fbpx

Cameroun Actuel

Nkongsamba : le député Sime Pierre accusé de violence conjugale

Honorable Sime Pierre

Une situation dramatique a émergé mettant en cause l’honorable Sime Pierre, député de Nkongsamba, suite à des allégations graves de maltraitance et de séquestration de son épouse, Lucie Audrey Nguiesap Ndjabon.

Selon le récit poignant de la dame, enregistré dans un audio, elle a été séquestrée et maltraitée par son époux, le député Sime Pierre. La situation aurait commencé après une accusation de vol d’une somme de 1,5 million de FCFA dont elle aurait été injustement accusée par son mari. Malgré ses démentis, elle aurait été frappée par le chauffeur de son époux sur ordre de ce dernier.

Pire encore, elle a accusé le député de l’avoir forcée à avorter d’une grossesse de quatre mois sans son consentement préalable, ce qui aurait gravement affecté sa santé pendant un an.

La situation a atteint un point critique lorsque, étant malade et devant subir une intervention chirurgicale, elle aurait été empêchée de recevoir des soins médicaux par son mari, le député Sime Pierre, et aurait été enfermée dans une maison appartenant à celui-ci. Même les autorités médicales auraient refusé de l’aider, craignant les éventuelles répercussions en raison de la position sociale de son mari.

Cette affaire, impliquant des allégations de violence conjugale, de séquestration, d’avortement forcé et de négligence médicale, soulève de sérieuses questions sur la sécurité et les droits des femmes au Cameroun. La plaignante affirme que malgré ses multiples tentatives pour obtenir de l’aide des autorités, elle se trouve toujours dans une situation alarmante.

Ces allégations graves soulèvent des inquiétudes quant à la protection des droits des femmes et à l’impunité potentielle de ceux qui sont dans des positions de pouvoir. Les autorités sont appelées à agir rapidement pour garantir la sécurité et la protection de Lucie Audrey Nguiesap Ndjabon et enquêter sérieusement sur ces allégations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi