fbpx

Cameroun Actuel

Nguelemendouka : une voiture chute d’un pont en bois en tentant de le traverser

Les récentes tragédies routières au Cameroun soulèvent de vives inquiétudes quant à la sécurité des infrastructures et à la conduite imprudente des conducteurs. Deux incidents distincts ont récemment coûté la vie à plusieurs personnes, mettant en lumière les défis auxquels le pays est confronté en matière de sécurité routière.

Le premier incident s’est produit à Nguelemendouka, dans la région de l’Est, où une voiture a chuté d’un pont en bois en tentant de le traverser. Les riverains ont rapidement porté secours aux passagers, mais cet événement a suscité de vives critiques quant à l’état des infrastructures routières dans la région. Certains internautes ont souligné que cette zone est connue pour l’exploitation de l’or et du bois par la famille présidentielle, ce qui soulève des questions quant à la priorité accordée à la maintenance des routes.

Le deuxième incident s’est déroulé dans l’arrondissement de Doumé, sur la route nationale N° 10, où un bus de l’agence de voyage Avenir de la Kadey a été impliqué dans une collision frontale avec un camion. Malheureusement, deux personnes ont perdu la vie sur le coup, et quatre autres passagers ont succombé à leurs blessures à l’hôpital. Les autorités ont ouvert une enquête pour déterminer les circonstances exactes de cet accident.

Ces accidents tragiques soulèvent la question de la sécurité routière au Cameroun. L’excès de vitesse est souvent cité comme un problème majeur, et les conducteurs de l’agence Avenir de la Kadey sont spécifiquement mentionnés comme étant connus pour leur tendance à rouler à grande vitesse. La route nationale N° 10 est également considérée comme l’une des routes les plus dangereuses du pays.

Il est essentiel que les autorités prennent des mesures urgentes pour améliorer la sécurité routière au Cameroun. Cela comprend non seulement la maintenance adéquate des infrastructures, mais aussi des mesures de sensibilisation et de répression pour dissuader les comportements dangereux sur les routes. La vie des citoyens camerounais doit être protégée, et cela passe par une action concertée de toutes les parties prenantes pour prévenir de nouvelles tragédies sur les routes du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi