fbpx

Cameroun Actuel

Neptune Oil décroche l’exclusivité des importations de carburant en RCA pour 10 ans

Le 17 février dernier, la douane centrafricaine a saisi une cargaison de 38 000 litres d’essence super au port sec de PK 26, importée en contrebande par camion-citerne. Le ministre des Finances, Hervé Ndoba, a déclaré que cette opération met en lumière une filière d’importation frauduleuse compromettant les efforts du gouvernement en matière de mobilisation des recettes intérieures et d’optimisation de la fiscalité pétrolière en République centrafricaine (RCA).

La contrebande de produits pétroliers semble défier les efforts du gouvernement, en particulier la convention exclusive de fourniture en produits pétroliers et gaz domestique signée le 29 septembre 2023 entre l’État centrafricain et l’entreprise camerounaise Neptune Oil S.A. Cette convention, entrée en vigueur le 1er décembre dernier, confère à Neptune Oil S.A. l’exclusivité des approvisionnements en hydrocarbures en RCA pour une durée de 10 ans, soit jusqu’au 1er décembre 2033.

Les termes de l’accord prévoient que Neptune Oil S.A., en tant que partenaire stratégique, réalisera des investissements significatifs pour améliorer la qualité et les capacités de stockage de la Société de stockage des produits pétroliers RCA (SOCASP). Ces investissements incluent l’amélioration des capacités de dépotage au dépôt de Kolongo (Bangui) pour permettre des dépotages simultanés de barges et de camions-citernes, ainsi que l’augmentation de la capacité de dépotage des camions-citernes, passant de 7 à environ 40 citernes par jour.

Neptune Oil S.A. a déjà anticipé la consommation potentielle de la RCA pour les trois prochains mois en passant des commandes fermes de 30 000 tonnes métriques de super, 20 000 tonnes métriques de gasoil, et 2 500 tonnes métriques de Jet A1. Ces produits sont en cours d’acheminement vers le pays. De plus, des commandes supplémentaires de 30 000 tonnes métriques de super et 20 000 tonnes métriques de gasoil seront disponibles début avril pour garantir un approvisionnement sans faille du marché centrafricain.

Cette démarche vise à lutter contre la contrebande et à optimiser les recettes fiscales issues du secteur pétrolier. Le président Faustin Archange Touadera avait souligné dans son discours du nouvel an 2023 que les importations frauduleuses avaient entraîné une chute des recettes pétrolières en RCA, passant de 1,8 milliard de Fcfa par mois en 2022 à 80 millions de Fcfa par mois l’année suivante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi