fbpx

Cameroun Actuel

Nationalisation d’Eneo : Paul Biya donne son accord pour le rachat des actions d’Actis par l’Etat du Cameroun

Le président de la République du Cameroun, Paul Biya, a donné son accord pour le rachat des actions d’Actis au sein de la société Energy of Cameroon (Eneo). Cette décision a été prise à travers la création d’un Comité interministériel chargé de superviser le processus. Cette information a été révélée dans une correspondance du ministre d’Etat, Secrétaire général à la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, adressée au Premier ministre le 5 septembre 2023.

Selon cette correspondance, les démarches liées au processus de rachat des actions d’Actis/CPH au sein d’Eneo seront placées sous la responsabilité d’un Comité interministériel présidé par le ministre des Finances, avec l’assistance du ministre de l’Eau et de l’Energie, ainsi que du ministre de la Planification et de l’Aménagement du territoire.

Cette décision du chef de l’Etat camerounais permettra de relancer et de finaliser les démarches en cours pour la nationalisation d’Eneo. Ces démarches avaient été entamées il y a 10 mois, mais selon le journal panafricain Africa Business+, elles étaient au point mort depuis la mi-avril dernier. En plus de l’offre de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) qui ne correspondait pas aux attentes d’Actis en termes de prix, l’autorisation de l’autorité suprême du pays constituait un autre obstacle.

Paul Biya n’a pas fixé de délai précis pour finaliser le processus de rachat, mais il a insisté sur l’importance d’accorder une attention particulière à ce dossier, qui devra faire l’objet de comptes rendus réguliers en fonction de son évolution.

Le comité présidé par Louis Paul Motaze sera composé d’un représentant de la présidence de la République, de la Primature, du Directeur général de la CNPS, du Directeur général de l’Agence de régulation du secteur de l’électricité (ARSEL) et du Directeur de l’électricité du ministère de l’Eau et de l’Energie (MINEE). Le Comité technique de privatisation et de liquidation (CTPL) assurera le secrétariat technique des travaux du Comité, précise la correspondance.

Il convient de rappeler que depuis le 13 novembre 2022, les services de la CNPS ont exprimé leur intérêt pour l’acquisition des parts d’Actis dans Eneo, l’actionnaire majoritaire britannique. Les négociations ont été relancées trois ans après l’arrivée d’Amine Homman Ludiye, de nationalité franco-marocaine, à la tête d’Eneo Cameroon S.A en remplacement du Belge Patrick Eeckelers.

Lors de sa prise de fonction le 29 juin, le nouveau PDG du fournisseur d’énergie électrique au Cameroun a souligné les défis auxquels l’entreprise est confrontée. Il a mentionné la situation financière difficile, le climat social perturbé, les exigences croissantes de la sous-traitance, le relâchement dans le respect des valeurs de l’entreprise, l’image ternie d’Eneo, le départ annoncé de l’actionnaire privé Actis, ainsi que les changements majeurs dans le secteur de l’électricité, notamment avec l’arrivée du barrage de Nachtigal.

Il est important de noter que l’Etat du Cameroun détient actuellement 44% des parts d’Eneo, ce qui en fait le deuxième actionnaire de l’entreprise, tandis que le Groupe Actis détient 51% des parts et le personnel 5%.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi