fbpx

Cameroun Actuel

Naissance du GECAM : fusion historique entre GICAM et ECAM pour un avenir économique prometteur au Cameroun

Vue aérienne de la ville de Douala, capitale économique du Cameroun

Une nouvelle majeure vient de secouer le monde des affaires au Cameroun avec la création officielle du GECAM, ou Groupement des entreprises du Cameroun, suite à la fusion réussie entre le Groupement interpatronal du Cameroun (GICAM) et Entreprises du Cameroun (ECAM). Cette annonce exclusive a été révélée aujourd’hui par le journaliste Boris Bertolt.

Cette fusion tant attendue a finalement abouti grâce à l’approbation unanime du conseil d’administration le 30 mai dernier. L’adhésion des membres du GICAM au traité de fusion avec ECAM a été confirmée lors d’une assemblée générale extraordinaire le 11 juillet. Le projet de fusion, scellé le 5 avril, a été plébiscité par une écrasante majorité, recueillant 73,7 % de votes favorables contre 25,3 % de suffrages opposés.

Ce vote massif a témoigné du soutien conséquent et de la confiance accordée au projet, malgré des résistances internes. Malgré des critiques provenant de certains membres, Célestin Tawamba, à la tête du GICAM, a réussi à obtenir l’adhésion de la grande majorité des membres à cette initiative historique.

La naissance du GECAM marque ainsi le début d’une nouvelle ère pour le secteur des entreprises au Cameroun. Cette fusion vise à consolider la cohésion et la représentativité des entreprises du pays, offrant des perspectives de croissance et de développement inédites. Les synergies résultant de cette union devraient favoriser une collaboration renforcée entre les entreprises, augmentant ainsi leur impact économique et leur capacité à relever les défis actuels.

En tant qu’entité consolidée, le GECAM se positionne désormais comme un acteur clé du paysage économique camerounais. Les attentes sont élevées quant à son rôle dans la promotion des intérêts des entreprises, la création d’un environnement favorable aux affaires et sa contribution à la prospérité économique du Cameroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi