fbpx

Cameroun Actuel

Mystère autour de la mort d’un prêtre : silence énigmatique du diocèse de Kribi

Le silence persistant du diocèse de Kribi suscite des interrogations après la découverte macabre de la dépouille de l’abbé Armand Auguste Mballa Mebenga, en état de décomposition avancée, dans une chambre à Yaoundé, la capitale politique du Cameroun.

Selon les rapports d’Actu Cameroun, le corps du prêtre du diocèse de Kribi a été retrouvé dans un état de putréfaction avancée, émettant une odeur nauséabonde qui a alerté les voisins. L’homme de Dieu a été rapidement inhumé dans le cimetière de Mvolye, sans que les circonstances de son décès ne soient clarifiées.

Cette découverte macabre soulève de nombreuses questions sur les circonstances mystérieuses entourant la mort de l’abbé Mballa Mebenga. Pourquoi se trouvait-il à Yaoundé ? Était-il malade ? Autant de questions auxquelles le diocèse de Kribi n’a pas encore apporté de réponse, alimentant ainsi les spéculations.

Le défunt prêtre occupait une position importante en tant que vicaire général dans le diocèse de Kribi, ce qui rend d’autant plus surprenant le manque de transparence de l’église locale sur cet événement tragique.

Cette affaire rappelle le scandale précédent impliquant l’abbé Nyemeck, décédé dans des circonstances similaires, et dont la famille avait dénoncé un abandon par le diocèse de Kribi. Ces incidents suscitent des préoccupations quant à la gestion des ressources humaines et des cas de maladies ou de décès au sein de l’église catholique romaine à Kribi.

Alors que les évêques du Cameroun ont récemment souligné l’importance du respect de la vie humaine, cet événement met en lumière la nécessité pour les institutions religieuses de répondre de manière transparente aux questions soulevées par de telles tragédies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi