fbpx

Cameroun Actuel

Mike Trésor Ndayishimiye : « j’ai dit NON à ces 2 nations pour la Belgique »

Mike Trésor Ndayishimiye, grande révélation de Jupiler Pro League,  fera ses premiers pas avec les Diables Rouges de la Belgique cette semaine. Par conséquent, il ne portera pas le maillot du Burundi, le pays de son père, ni celui du Rwanda, le pays de sa mère.

Avec 21 passes décisives en Jupiler League, Mike Trésor a mérité le prestigieux Soulier d’ébène, qui est attribué en Belgique au meilleur footballeur africain de la saison. De nombreux grands talents africains, tels qu’Amokachi, Ikpeba, Dindane ou Mbokani, ont également reçu ce trophée précieux.

Cependant, Mike Trésor a décidé de suivre les traces de joueurs tels que Mpenza, Kompany, Batshuayi et Romelu Lukaku, qui sont nés de parents africains mais qui ont choisi de représenter l’équipe nationale belge.

«Le Burundi et le Rwanda ont tout fait pour me convaincre», avoue Mike Trésor, dont le père, Freddy Ndayishimiye, a joué pour l’équipe nationale du Burundi. «Mais pour moi, il a toujours été clair que la Belgique était le choix idéal sur le plan sportif, tout en ayant le plus grand respect pour ces deux nations. Je n’ai jamais eu d’hésitation.»

Formé à Anderlecht, Trésor Ndayishimiye a dû partir aux Pays-Bas voisins pour faire ses débuts professionnels, d’abord à Nimègue puis à Willem II.

De retour en Belgique, il a réalisé une saison exceptionnelle en 2023, remportant non seulement le Soulier d’ébène, mais aussi le titre de meilleur joueur du championnat. Sa seule déception a été de manquer le titre de champion à quelques secondes près lors de la dernière journée des play-offs.

Onze d’Afrik

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi