fbpx

Cameroun Actuel

Mégaprojet d’adduction d’eau de Douala : en route vers l’assainissement ou les défis persistants

Le mégaprojet d’adduction en eau potable de Douala, annoncé depuis longtemps, semble enfin prêt à se concrétiser en 2024. Cependant, malgré cette avancée, les défis en matière d’approvisionnement en eau potable pourraient subsister.

Le Premier ministre Joseph Dion Ngute a confirmé le lancement prévu du projet lors de son discours à l’Assemblée nationale le 30 novembre 2023. Il a souligné l’importance de cette initiative, détaillant l’objectif ambitieux d’augmenter la production quotidienne d’eau potable de la ville de Douala et de ses environs de 400 000 mètres cubes.

Cependant, malgré cette avancée majeure, la capacité de production estimée pour 2024, soit 703 400 mètres cubes par jour, semble toujours insuffisante pour combler le déficit actuel. La Cameroon Water Utilities (Camwater), en charge de la distribution d’eau, estime le manque quotidien à 500 000 mètres cubes.

Les étapes préliminaires du projet sont en cours, avec des études d’avant-projet déjà validées et des études d’avant-projet détaillées en cours. De plus, un partenariat a été établi entre la Camwater et des entreprises étrangères pour soutenir financièrement ce projet d’envergure, bien que la nature précise de ce soutien financier reste encore floue.

Malgré les progrès annoncés, il est crucial de noter le délai supplémentaire pour le démarrage effectif du projet, dépassant la période initialement souhaitée par le chef de l’État, Paul Biya. Ses appels à débuter les travaux dès 2023 n’ont pas été pleinement suivis, entraînant un retard dans la mise en œuvre.

À mesure que ce projet se concrétise, il est essentiel de surveiller de près sa progression. Bien que prometteur, il reste incertain quant à sa capacité à résoudre le problème crucial de la pénurie d’eau potable à Douala et ses environs.

Les prochaines étapes, les détails sur le financement et les ajustements nécessaires pour répondre au déficit restant seront scrutés avec attention. Les attentes sont grandes pour ce mégaprojet, mais il reste à voir s’il pourra véritablement répondre aux besoins en eau potable d’une région en constante expansion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi