fbpx

Cameroun Actuel

Mbankomo : le maire s’engage contre le mûrissement artificiel de la banane

bananes douces

Dans la commune de Mbankomo, située à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Yaoundé, les rumeurs sur le mûrissement artificiel de la banane vendue aux usagers de la Nationale N°5 ont suscité l’inquiétude du maire, Pierre Junior Fouda Fouda. Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, le maire s’engage à prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre un terme à de telles pratiques.

Le phénomène de mûrissement artificiel des aliments, notamment à travers l’utilisation du formol, a été source de préoccupation pour les autorités ces derniers mois. En juillet 2023, le sous-préfet de Dschang, dans la région de l’Ouest, avait déjà tiré la sonnette d’alarme, signalant que certains commerçants utilisaient du formol pour faire mûrir ou conserver divers produits alimentaires, tels que les bananes, les plantains, les fruits, les légumes, la viande et le poisson. Un mois plus tard, le ministre du Commerce avait menacé les auteurs de cette pratique de sanctions.

Le maire de Mbankomo est particulièrement préoccupé par cette situation, car elle pourrait avoir un impact négatif sur l’économie locale. En effet, les ventes de bananes incriminées se font au poste de péage d’Okoa Maria, un point de passage essentiel sur l’axe Douala-Yaoundé où s’est développé un important espace commercial.

Face à cette problématique, le maire appelle la population à collaborer avec les autorités pour mettre fin à ce phénomène préjudiciable. Il s’engage à recouper les informations relayées et à prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et la qualité des produits alimentaires vendus dans sa commune.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi