fbpx

Cameroun Actuel

Marie Ines Ayonga : hommage à une étoile filante du cinéma Camerounais

La sphère du cinéma camerounais est en deuil suite au départ prématuré de l’actrice Marie Ines Ayonga, dont la carrière fulgurante a marqué les esprits malgré sa brève durée. Comme une étoile filante, elle a illuminé l’écran avant de nous quitter précipitamment.

Marie Ines a fait ses premiers pas devant la caméra en 2012, apparaissant dans la série « Coup de Tonnere » diffusée sur la CRTV. Cependant, c’est en 2017 qu’elle entame véritablement sa carrière professionnelle, notamment avec le rôle principal dans le court métrage « Mary_Jane » de Frank Olivier Ndema. La même année, elle captive les spectateurs en interprétant le rôle de Natacha dans la série « Jugement dernier » d’Elvis Noulem, diffusée sur A+.

En 2018, elle brille dans la série panafricaine « Capitales d’Afrique » saison Yaoundé, du réalisateur ivoirien Jean Noel Bah. Elle prête également sa voix pour le doublage du film « A Man for the Weekend » de Achille Brice, sélectionné au Festival Ecrans Noirs, avant de marquer les esprits dans la série « Noir City » d’André BANG, produite par Aladji Touré.

Son parcours continue de s’illuminer : en 2019, elle fait partie du jury du Festival cinéma et migrations d’Agadir au Maroc, démontrant sa reconnaissance et son influence grandissante dans le monde du cinéma. En 2021, elle revient à l’écran avec la série « Les Secrets de l’Amour » de Benjamin Eyaga, sélectionnée au FESPACO et diffusée sur TV5MONDE.

Son départ inattendu en plein tournage de la saison 2 de « Vengeance » avec le réalisateur Simon William Official a été un choc pour l’industrie cinématographique. Tenant l’un des rôles principaux, elle avait encore près de 75 scènes à tourner.

Marie Ines Ayonga laisse derrière elle une carrière brève mais remarquable, marquée par des performances mémorables. Son décès soudain ce matin, suite à une courte maladie, a plongé la communauté cinématographique dans la tristesse et laisse un vide dans le paysage artistique camerounais. Sa mémoire restera gravée dans les cœurs de nombreux spectateurs et professionnels du cinéma, témoignant de son impact indéniable sur l’industrie cinématographique du Cameroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi