fbpx

Cameroun Actuel

Malgré la désapprobation des occidentaux, Paul Biya veut ratifier l’accord militaire signé avec la Russie

Un projet de loi y relatif a été soumis aux députés vendredi dernier, lequel vise à parachever l’accord militaire signé entre les deux pays il y a un peu plus d’un an.

Le président camerounais veut ratifier l’accord de coopération militaire signé avec la Russie il y a quelques mois. Ses intentions ont clairement été signifiées aux députés dans le projet de loi qui leur a été soumis vendredi dernier. Les députés devront donc se prononcer s’ils votent ou non pour la ratification de cet accord. Mais au regard de la présence pléthorique au sein de l’Assemblée nationale des députés du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), il est évident que le texte sera voté.

D’une durée de cinq ans renouvelables, l’accord de coopération militaire signé à Moscou le 12 avril 2022 entre la République du Cameroun et la Fédération de Russie montre clairementCamroun l’entrain du président de la République, Paul Biya, à se rapprocher de son homologue russe Vladimir Poutine.

Cet accord prévoit des échanges d’informations en matière de politique de défense et de sécurité internationale, ainsi qu’un développement de la formation et de l’entraînement des troupes, notamment pour le maintien de la paix. Des partenariats militaires dans le génie, la médecine, la topographie, l’hydrographie, le sauvetage en mer, la lutte contre la piraterie maritime et le terrorisme complètent le dispositif.

En pleine guerre en Ukraine, le ministre camerounais délégué à la Défense, Joseph Beti Assomo, s’était rendu en Russie, cette visite n’avait pas été du goût des Occidentaux. D’autant que cet homme de confiance du président Paul Biya, réputé proche de la Russie, avait signé un nouvel accord de coopération militaire avec son homologue russe, Sergueï Choïgou. Les deux pays avaient ensuite laissé fuiter le document de treize pages, sans en divulguer les annexes. Le Kremlin devra de temps en temps inviter des observateurs camerounais à ses exercices militaires. La Russie compte également exploiter les bases de son partenaire pour l’escale de navires et d’aéronefs, envoyer des soldats pour des opérations conjointes, développer la formation et les consultations entre experts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi