fbpx

Cameroun Actuel

Makepe Missokè : un homme meurt électrocuté en vérifiant des câbles défaillants

Ville de Douala

Le quartier de Makepe Missokè à Douala est plongé dans le deuil et la consternation après avoir été frappé par deux tragédies consécutives. Alors que la communauté peine à se remettre du viol et du meurtre d’une jeune femme, une nouvelle tragédie s’est abattue sur ce quartier, cette fois sous la forme d’un accident tragique causé par les coupures d’électricité persistantes.

Privé d’électricité depuis plusieurs jours, le quartier a été confronté à une série de difficultés, obligeant les habitants à jongler avec les privations et les contraintes du quotidien. Dans ce contexte, un jeune homme rentrant du travail a entrepris de vérifier les câbles électriques alimentant sa résidence, convaincu que le problème d’alimentation électrique provenait de chez lui.

Malheureusement, ses efforts pour remédier à cette situation désastreuse ont été tragiquement interrompus. Le corps sans vie du jeune homme a été découvert plus tard, sa bouche recouverte de mousse, victime d’une décharge électrique mortelle alors qu’il tentait de résoudre le problème électrique préoccupant dans son quartier.

Cette nouvelle tragédie ajoute une couche de douleur et de désespoir à une communauté déjà meurtrie par la précédente perte tragique d’une jeune femme. Les habitants de Makepe Missokè expriment leur chagrin et leur colère face à cette série d’événements malheureux qui ont frappé leur quartier, appelant à des mesures immédiates pour rétablir la sécurité électrique et éviter de futures tragédies similaires.

Cet événement tragique souligne également l’importance cruciale d’une infrastructure électrique fiable et sécurisée, mettant en lumière les conséquences graves que peuvent avoir les pannes d’électricité prolongées sur la vie quotidienne des citoyens. Les autorités locales sont appelées à intervenir rapidement pour résoudre les problèmes d’alimentation électrique et garantir la sécurité des habitants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi