fbpx

Cameroun Actuel

Luther André Meka critique le cercle proche de Samuel Eto’o à la Fecafoot

Luther André Meka

Les critiques fusent au sein du football camerounais et cette fois-ci, elles viennent de Luther André Meka, communicant affilié au RDPC, qui n’a pas mâché ses mots envers Samuel Eto’o, président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot). Dans une sortie médiatique percutante, Meka pointe du doigt l’entourage du légendaire footballeur, le qualifiant de « mauvais collaborateurs ».

Sur sa page Facebook, Luther André Meka n’a pas hésité à exprimer son avis : « Le malheur du Ngambe (Samuel Eto’o, Ndlr) c’est d’avoir toujours choisi des mauvais collaborateurs, un mauvais entourage et par conséquent d’être passé dans le mauvais côté de l’histoire. Tout un entourage du Mrc à ses côtés. »

Cette attaque directe cible particulièrement le cercle rapproché de Samuel Eto’o, soulignant la nécessité de revoir cet entourage pour espérer un changement : « Comment peut-il être surpris de la bourrasque ? Tant qu’il sera dans cette aura de malchance, rien ne viendra de là bas. Voilà le véritable problème de ce champion des stades qui a voulu faire un clin d’œil suspect pour des raisons inconnues à ce groupe dont il paye aujourd’hui la facture cash. »

Meka met également en lumière le rôle crucial du général Pierre Semengue, une figure emblématique du football camerounais, soulignant l’importance de lui rendre hommage pour sa contribution au développement du football dans le pays.

Cette sortie virulente a suscité des débats intenses sur la gestion de la Fecafoot sous la présidence d’Eto’o, soulevant des questions sur les choix stratégiques du président et l’influence de son entourage dans la gouvernance de l’instance dirigeante du football national.

Ces commentaires ont jeté un éclairage cru sur la situation actuelle de la Fecafoot, alimentant les discussions sur les enjeux internes et la nécessité d’une éventuelle restructuration pour l’épanouissement du football camerounais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi