fbpx

Cameroun Actuel

L’un des gardes de corps de Martinez Zogo arrêté et poursuivi au tribunal militaire

Martinez Zogo

L’enquête autour de l’assassinat du journaliste Martinez Zogo a connu une grande avancée avec la confrontation entre le 14 et le 16 novembre 2023 du patron de la DGRE, Maxime Eko Eko et le directeur des opérations, Justin Danwe considéré comme le chef du commando ayant mené l’opération contre le journaliste. Cependant l’on sait aujourd’hui que les enquêteurs du tribunal militaire ont enquêté sur plusieurs affaires dans l’affaire. Par exemple l’affaire des gardes de corps de Martinez Zogo. 

En effet, après l’assassinat du journaliste, des témoignages ont révélé qu’il avait à ses côtés deux personnes que lui même présentait comme ses gardes de corps. Ces derniers étaient avec lui jusqu’au jour de son enlèvement. Le tribunal militaire a enquêté sur ces derniers et leurs missions. Il est apparu que l’un était un marin et l’autre Alain Ekassi, repris de justice, proche de certains responsables du SED et de la présidence de la République est en réalité un « faux gendarme ». 

Le tribunal militaire a ouvert une procédure judiciaire contre Alain Ekassi. Mais les magistrats militaires ont découvert que l’émetteur (radio) qu’il avait en main n’est pas un jouet mais un émetteur de la gendarmerie nationale. C’est un appareil destiné aux gendarmes qui a été remis à un faux gendarme. 

Maintenant le tribunal militaire cherche à savoir : Comment et pourquoi Alain Ekassi s’est officiellement retrouvé ave du matériel de la gendarmerie, et quel était l’objectif. Et qui a ordonné la remise de e matériel ?  La procédure dans cette affaire est actuellement en cours au tribunal militaire. 

Boris Bertolt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi