fbpx

Cameroun Actuel

L’un des Camerounais séquestrés en Guinée Equatoriale dans un état critique 

Malabo en Guinée Equatoriale

La situation préoccupante des Camerounais détenus à Malabo, en Guinée Équatoriale, continue de susciter l’inquiétude et l’appel à l’aide internationale. Parmi eux se trouve Fongou Hembe Cletus, retenu contre son gré depuis plus de onze mois par le vice-président de la République de Guinée Équatoriale, sans motif clair et sans accès à une représentation légale. Actuellement, son état de santé est alarmant, nécessitant des soins médicaux urgents.

Ce qui aggrave cette situation déjà critique, c’est le refus catégorique du Directeur de la gendarmerie d’accéder à la demande de Fongou Hembe Cletus de changer de cellule pour suivre un traitement médical en isolement. Tous les compatriotes camerounais détenus se trouvent dans une cellule militaire du quartier de la gendarmerie de Malabo, une situation déplorable où leurs conditions de détention semblent compromettre leur santé et leur bien-être.

Cette détention abusive est le résultat d’accusations infondées, ces individus étant soupçonnés de complicité avec un opposant au régime en louant des bureaux pour leurs activités professionnelles, sans aucune implication politique. Leurs avocats ont entrepris des démarches pour obtenir leur libération, sollicitant notamment l’intervention du président camerounais, Paul Biya, dans cette affaire injuste.

Il est crucial de souligner que le cas de ces Camerounais séquestrés à Malabo n’est pas un incident isolé. Il met en lumière les atteintes aux droits de l’homme et les détentions arbitraires qui perdurent dans certains contextes politiques en Afrique. Cette situation appelle à une action urgente de la part de la communauté internationale pour garantir le respect des droits fondamentaux de ces individus et assurer leur libération immédiate et inconditionnelle.

Cette affaire exige une attention immédiate et une intervention diplomatique pour mettre fin à cette détention injuste et permettre à ces Camerounais de recouvrer leur liberté. L’appel à l’aide et à la solidarité internationale est crucial pour mettre fin à cette situation déplorable et rétablir la justice pour ces individus innocents, dont la seule faute semble être d’avoir exercé leurs activités professionnelles de manière légitime.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi