fbpx

Cameroun Actuel

L’UE renforce les mesures contre la déforestation : appel d’offres pour garantir la traçabilité du cacao

À compter du 1er janvier 2025, l’importation en Europe de cacao issu de la déforestation sera impossible, conformément au nouveau Règlement européen sur la déforestation (RDUE) adopté en mai 2023. En vue de cette échéance, l’Union européenne (UE) a lancé un appel d’offres visant à garantir la traçabilité du cacao en provenance du Cameroun, dans le cadre de son programme « Cacao durable ».

L’appel d’offres vise à accélérer la mission du Conseil interprofessionnel du cacao et du café (CICC) dans l’identification des producteurs de fèves et le géoréférencement de leurs parcelles à travers le territoire camerounais. Cette initiative vise à assurer une couverture nationale et équitable dans le recensement et la géolocalisation des exploitations, en préparation au RDUE.

Selon les informations obtenues par Investir au Cameroun, l’appel d’offres est ouvert jusqu’au 22 mars 2024, et trois cabinets de géomètres assermentés seront recrutés pour mener à bien cette mission cruciale. Les cabinets devront identifier les producteurs, en mettant l’accent sur les zones à forte densité forestière, et géolocaliser les exploitations cacaoyères par lot pré-identifié.

Le RDUE, en vigueur dès le 1er janvier 2025, impose des exigences strictes aux importateurs de cacao, les obligeant à prouver que leurs produits ne contribuent pas à la déforestation. Chaque container de cacao devra être accompagné d’une liste des producteurs avec les coordonnées GPS de leurs parcelles. La traçabilité physique sera exigée à chaque étape, des producteurs aux collecteurs, transformateurs et exportateurs.

Le cacao camerounais devra être certifié « zéro-déforestation » et conforme aux lois camerounaises sur les droits d’usage des terres, l’environnement, les droits humains, les droits des peuples autochtones, le travail, le commerce, les douanes et les taxes pour entrer dans l’UE. Cette mesure vise à décourager la déforestation, notamment car le cacao est identifié comme l’un des moteurs de la déforestation au Cameroun, selon l’UE.

L’UE, qui représente 60% des importations mondiales de cacao, a exporté environ 65% de la production de cacao du Cameroun en 2020. Le gouvernement camerounais s’engage à promouvoir une production durable de cacao, et le programme « Cacao durable » de l’UE soutient ces efforts en favorisant la durabilité économique, environnementale et sociale de la production de cacao au Cameroun.

1 réflexion sur “L’UE renforce les mesures contre la déforestation : appel d’offres pour garantir la traçabilité du cacao”

  1. Tina Biyo'o Célestin

    Pourrions nous s’il vous plaît avoir le document d’appel d’offres ou alors le lien qui y mène pour une éventuelle candidature ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi