fbpx

Cameroun Actuel

L’Italie domine sans trembler Malte

Ce Suisse – Bélarus dimanche à St. Gall sera bien le match de Granit Xhaka. Le capitaine entend honorer sa 118e cape qui lui permet d’égaler le record de Heinz Hermann de la plus belle des manières.

« J’entends savourer cette rencontre, souligne le Bâlois qui sera honoré par l’Association Suisse de Football avant le coup d’envoi. Encore une fois, ce record me remplit de fierté. Il n’aurait pas été possible sans le soutien de mes coéquipiers, de mes entraîneurs, du staff et de ma famille. »

Granit Xhaka n’a, toutefois, pas voulu se prononcer quant à la question de savoir s’il était désormais le plus grand joueur suisse de l’histoire. « Ce n’est pas à moi de me prononcer, dit-il. Je me vois surtout comme un joueur qui n’a pas peur de faire partager ses rêves et… d’ouvrir aussi sa gueule. »

A 31 ans, Granit Xhaka veut croire que l’histoire est loin d’être finie. « Je ne pense pas que l’Euro 2024 sera l’ultime fenêtre de tir pour notre génération, lâche-t-il. Cette équipe a bien des atouts à condition qu’elle dépasse ses limites. Sur un plan personnel, je serai toujours là tant que j’aurai faim et aussi longtemps que la passion m’anime. »

Avec une défense à quatre

Murat Yakin se dit fier d’être l’entraîneur qui dirigera Granit Xhaka pour ce match historique. « Granit demande beaucoup à un entraîneur, sourit-il. Le plus impressionnant chez lui réside dans sa mentalité de gagneur. Il est aujourd’hui mon relais sur le terrain. Le destin a voulu que je partage la chambre de Heinz Hermann lors de mes premiers mois aux Grasshoppers. C’est l’une des raisons qui explique pourquoi je suis vraiment heureux d’accompagner Granit dimanche. »

Le sélectionneur n’a pas oublié d’évoquer la tâche qui attend son équipe dimanche avec la victoire comme seul résultat « acceptable ». « Le Bélarus va adopter une tactique très défensive. A nous de faire preuve de patience, de faire parler nos automatismes, explique-t-il. L’idéal bien sûr sera d’ouvrir le score le plus tôt possible. » Pour éviter les sifflets à la pause comme le mois dernier à Sion face à Andorre après une première période bien terne.

Sur le plan tactique, Murat Yakin adoptera une défense à quatre. Un choix dicté à la fois par les retours en sélection de Jordan Lotomba et d’Ulisses Garcia et par l’alignement de l’adversaire avec un seul attaquant de pointe. « Face à un…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi