fbpx

Cameroun Actuel

LHC: victoire et un air de nostalgie à la Vaudoise Aréna

Le LHC a signé mardi soir son cinquième succès consécutif en National League. Les Lions ont dominé Langnau 6-2. Genève-Servette a pour sa part souffert, battu 4-3 à Kloten.

Trois buts inscrits en deuxième moitié de première période ont permis à Lausanne de voir venir, face à des Langnau Tigers qui n’ont dans un premier temps pu que constater les dégâts.

Damien Riat a même enfoncé le clou peu après l’entame de l’ultime période, avec une réussite inscrite en infériorité numérique pour porter le score à 4-0.

Les Vaudois se sont toutefois mis en danger quelques minutes plus tard, en encaissant deux buts signés Vili Saarijärvi en l’espace de cinq minutes. Mais l’alerte n’a été que passagère, Théo Rochette marquant le but de la sécurité dans une cage désertée par Stéphane Charlin au profit d’un patineur supplémentaire.

Lausanne a même salé l’addition finale par Michael Hügli à 5 secondes du terme. Ce succès permet aux hommes de Geoff Ward de conserver leur 4e place au classement, dans le sillage des Zurich Lions, également vainqueurs 4-2 sur la glace du leader Zoug.

Les Aigles battus malgré une belle remontée

Les choses ont été beaucoup plus compliquées pour Genève-Servette, battu 4-3 en déplacement à Kloten. Les Aigles peuvent s’en vouloir d’avoir concédé la défaite face aux Aviateurs, pénultièmes du classement, après avoir refait un retard initial de trois buts.

La soirée avait mal démarré pour les visiteurs, cueillis à froid par des Zurichois opportunistes dès la 2e minute. Jonathan Ang a même doublé la mise à la 16e, juste avant qu’une réussite de Marc-Antoine Pouliot ne soit annulée à la suite d’un coache’s challenge pour une obstruction sur le gardien Metsola. Pire encore pour les Genevois, Ang a donné des ailes aux joueurs de l’Unterland en marquant encore dès le début du tiers médian.

Pas du genre à baisser les bras, les champions en titre ont fini par trouver la faille à la 28e grâce à Vincent Praplan. L’attaquant valaisan a même fait coup double pour relancer le match moins de quatre minutes plus tard.

L’égalisation attendue est tombée comme un fruit mûr après seulement 57 secondes de jeu dans la dernière période, sur une action conclue par Tim Berni. Sur leur lancée, les Genevois ont ensuite laissé filer de deux occasions de s’offrir le match lorsque les Zurichois ont écopé de pénalités successives.

Un manque de réalisme dont…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi