fbpx

Cameroun Actuel

Les Témoins de Jéhovah n’ont pas à payer 62 000 £ de dommages et intérêts à une femme violée par un aîné, selon la Cour suprême

|

Une mère a perdu 62 000 £ de dommages et intérêts pour avoir été violée par un prédicateur après qu’une église ait remporté une bataille juridique devant la Cour suprême.

L’adorateur a été attaqué par Mark Sewell, ancien témoin de Jéhovah, près de Cardiff il y a plus de 30 ans.

Dévastée, la victime a informé les dirigeants de l’église de l’horrible incident – ​​mais une enquête interne a révélé que ses allégations « n’étaient pas prouvées ».

L’organisation des témoins de Jéhovah a maintenant remporté un appel devant la Cour suprême après qu’un juge de la Haute Cour a statué qu’une victime de viol devait obtenir des dommages-intérêts.

Mais mercredi, les juges de la Cour suprême se sont prononcés contre elle et ont conclu que « l’organisation des témoins de Jéhovah » n’était pas « responsable du fait d’autrui ».

Une fidèle a été violée par Mark Sewell, ancien témoin de Jéhovah, près de Cardiff il y a plus de 30 ans. Elle a maintenant perdu 62 000 £ de dommages et intérêts après que l’église a remporté une bataille juridique devant la Cour suprême

, Cameroun Actuel

Mercredi, les juges de la Cour suprême se sont prononcés contre la victime et ont conclu que « l’organisation des témoins de Jéhovah » n’était pas « responsable du fait d’autrui »

Les administrateurs de la Congrégation Barry des Témoins de Jéhovah, qui fait partie de l’organisation des Témoins de Jéhovah, avaient demandé à la Cour suprême d’examiner l’affaire.

Cinq juges avaient examiné les arguments lors d’une audience de la Cour suprême à Londres en février.

Ils ont déclaré, dans un résumé de leur décision, qu’ils devaient décider si les juges de la Cour d’appel avaient conclu «à tort» que les administrateurs de la congrégation Barry, qui fait partie de l’organisation des témoins de Jéhovah, étaient «responsables du fait d’autrui» pour un viol commis par un de leurs aînés.

Les juges ont déclaré qu’ils avaient à l’unanimité accueilli l’appel des administrateurs et conclu que « l’organisation des témoins de Jéhovah n’est pas responsable du fait d’autrui pour le viol ».

Ils n’ont pas nommé la femme – elle est appelée «Mme B» dans la décision – et ont déclaré qu’elle ne pouvait pas être identifiée dans les reportages des médias sur l’affaire.

Mais ils ont nommé l’homme qui l’a violée comme étant Mark Sewell.

Il l’avait violée chez lui après qu’ils étaient sortis pour « évangéliser ensemble », ont déclaré les juges.

Ils ont dit que Sewell avait été reconnu coupable d’avoir violé Mme B – et d’avoir agressé indécemment deux autres personnes.

, Cameroun Actuel

Sewell a été emprisonné pendant 14 ans au tribunal de la Couronne de Merthyr Tydfil après avoir été reconnu coupable de viol et d’attentat…

Lire la suite de l’article sur nouvelles-dujour.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi