fbpx

Cameroun Actuel

Les Suissesses battues cette fois-ci par la Pologne

Le Lausanne Sport arrache 1 point lors de la 25e journée de Super League. Les Vaudois recevaient Winterthur à la Tuilière. Résultat: 1-1.

L’ambiance était plutôt bon enfant à la Tuilière, comme toujours lors des rencontres entre les deux clubs. On le doit au fait que ce soit un dimanche et que beaucoup de familles aient fait le déplacement. Mais aussi aux deux groupes de supporters. Lausannois et Zurichois s’entendent en effet très bien. Après avoir marché ensemble lors du traditionnel cortège d’avant match, les deux kop ont aussi démontré leur amitié dans les tribunes, notamment en scandant chacun leur tour le nom de leur adversaire et en chantant « Lausanne et Winti ».

Sur le terrain, c’est Lausanne qui s’est créé les premières occasions. Mais c’est Winterthur qui a ouvert le score à la 8e minute grâce à Boubacar Fofana (passe décisive: Adrian Gantenbein). L’attaquant était pourtant face à trois joueurs lausannois, mais c’est très simplement qu’il a trouvé le chemin des filets.

« C’est un but un peu comme les cinq premiers qu’on a pris ici en début de saison, analyse Ludovic Magnin, entraîneur du LS. On pourrait simplement éclaircir la situation et puis… on le donne tout simplement. Je pense que c’est la seule occasion qu’ils ont en première mi-temps. »

Mais comment expliquer ce genre d’erreur? Une mauvaise lecture du jeu? Une question d’entraînement? De la malchance?

Il aura ensuite fallu une bonne vingtaine de minutes aux Lausannois pour réagir. L’action commence à droite du but avec Haithem Loucif qui centre. Antoine Bernede récupère, sur la ligne des 16m, et tente un premier tir. Mais le milieu de terrain glisse et le ballon est contré par le gardien zurichois. C’est Brighton Labeau qui viendra conclure, en profitant du rebond (33e).

« Moins d’impact physique »

Le score ne bougera pas en 2e mi-temps. Ceci, entre autre grâce à Karlo Letica. Le gardien lausannois a en effet réalisé plusieurs gros sauvetages.

En somme, les Vaudois ont tenu bon, comme le confirme Ludovic Magnin. « En première mi-temps, on a été la meilleure équipe. Mais ça a changé en deuxième mi-temps. Winterthur a joué un peu plus haut, un peu mieux et faut être sincère, ils ont deux grosses occasions pour marquer le deuxième, décrit le technicien. Heureusement cette fois-ci on s’est jeté sur les ballons et on a bien défendu. »

L’état de l’effectif lausannois serait la cause de cette baisse de…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi