fbpx

Cameroun Actuel

Les parents livides après l’événement scolaire deviennent moche avec la police «  maltraitée  » et détenant des jeunes de 16 ans

Le père d’un garçon de 16 ans qui a été menotté après avoir été banni de l’école traditionnelle en quittant une chemise signant pour mauvaise assiduité en raison d’une jambe cassée a critiqué l’école et la police.

Mercredi, les étudiants de l’Ormiston Horizon Academy de Chell, dans le Staffordshire, s’étaient réunis pour célébrer la fin de leurs GCSE – bien que certains n’aient pas été autorisés à assister à l’assemblée des sortants, en raison d’un mauvais comportement ou d’une mauvaise assiduité.

Des images choquantes montrent des agents menottant le transport d’une adolescente qui avait été bannie de l’événement, laissant ses parents furieux après que l’école ne les ait pas contactés.

Ils ont dit qu’ils devaient aller la chercher au poste de police de Burslem après que la police se soit rendue mercredi à l’Ormiston Horizon Academy de Chell, dans le Staffordshire.

L’école a déclaré qu’elle était au courant d’une « perturbation mineure » et la police du Staffordshire a confirmé qu’elle avait détenu deux élèves mais qu’aucune autre mesure ne serait prise.

Mercredi, la police s’est rendue à l’Ormiston Horizon Academy de Chell, dans le Staffordshire. Ils ont été appelés après qu’un groupe d’étudiants ait refusé de quitter les lieux

, Cameroun Actuel

Une photo de l’Académie Ormiston Horizon. L’école a déclaré qu’elle était au courant d’une « perturbation mineure »

La police a été appelée après qu’un groupe d’étudiants ait refusé de quitter les lieux, ce qui a conduit à une confrontation avec le personnel de l’école car les élèves voulaient que leurs chemises soient signées et se disent au revoir.

Le père d’un adolescent qui a été brièvement détenu par la police a déclaré que son fils s’était vu interdire d’assister à l’événement en raison d’une « faible participation » à la suite d’une jambe cassée.

«Ils avaient une assemblée pour signer des chemises et dire au revoir à leurs amis. Mais à cause de sa présence, ils ne l’ont pas laissé entrer.

«Il s’était cassé la jambe, c’était assez grave et il a dû s’absenter de l’école. Ce n’était que trois semaines, mais cela a affecté son assiduité et c’est pourquoi il n’a pas été autorisé à y aller.

« Il a demandé à aller à l’assemblée et le professeur a dit « non ». Il m’a téléphoné pour dire qu’ils ne le laisseraient pas entrer, j’ai dit « Je ne peux pas y faire grand-chose, c’est le règlement de l’école ».

, Cameroun Actuel

Le directeur de l’école, Andy Fitzgibbon, qui travaille à l’académie depuis avril 2016

Le père a ensuite reçu un deuxième appel pour lui dire que son fils avait été menotté et était retenu au sol par des policiers.

« Je ne savais pas que c’était pour mon fils. Il a été mis au sol et menotté. Mon fils pleurait et demandait à…

Lire la suite de l’article sur nouvelles-dujour.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi