fbpx

Cameroun Actuel

Les journalistes d’Afrique centrale unis contre les discours de haine : une feuille de route pour la paix

La ville de Douala, au Cameroun, a accueilli une rencontre rassemblant des journalistes représentant les pays d’Afrique centrale pour élaborer une feuille de route visant à lutter efficacement contre les discours de haine. Environ trente journalistes du Cameroun, du Tchad, de la Guinée équatoriale, du Congo-Brazzaville, du Gabon, de la République centrafricaine et de Sao Tomé-et-Principe ont participé à la Conférence régionale des journalistes et des professionnels des médias d’Afrique centrale.

L’Office régional des Nations unies pour l’Afrique centrale (UNOCA) et le Centre des Nations unies pour les droits de l’homme et la démocratie en Afrique centrale (CNUDHD-AC), en collaboration avec le gouvernement camerounais, ont facilité cet événement. La conférence s’est concentrée sur l’évaluation et la promotion du soutien à la stratégie régionale de lutte contre les discours de haine, l’incitation à la haine et à la violence.

Au cours de la conférence, les journalistes ont délibéré sur les actions nécessaires à l’adoption et à la mise en œuvre de la stratégie régionale contre les discours de haine. Dans un document de deux pages représentant les recommandations de la conférence, les journalistes ont salué les consultations inclusives et participatives ayant contribué à l’élaboration de la stratégie. Ces consultations ont eu lieu lors de forums de sensibilisation à Douala, au Cameroun (26-29 octobre 2021), à Bangui, en République centrafricaine (26-29 avril 2022), à Kinshasa, en République démocratique du Congo (21-24 juin 2022) et à Yaoundé, au Cameroun (5-7 juillet 2023).

Exprimant leur enthousiasme pour le prochain Forum régional des ministres de la Communication et de l’Information des pays membres de la CEEAC, prévu du 14 au 15 décembre 2023 à Bangui, les journalistes visent à examiner et à pré-valider la stratégie régionale et le plan d’action pour prévenir et répondre aux discours de haine et à l’incitation à la violence.

Les journalistes ont appelé la délégation camerounaise participant au Forum ministériel à veiller à la prise en compte de leurs recommandations lors des délibérations à Bangui. Ils ont réaffirmé leur engagement à collaborer étroitement avec toutes les parties prenantes pour promouvoir la paix, la cohésion sociale et la coexistence harmonieuse au sein de leurs pays respectifs et entre les peuples d’Afrique centrale.

Lors de la cérémonie de clôture, le document contenant les recommandations de la conférence a été officiellement remis au représentant du ministre des Affaires étrangères du Cameroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi