fbpx

Cameroun Actuel

Les entrepreneurs camerounais voient des opportunités dans la Foire de Canton en Chine (REPORTAGE)

Canton Fair in China

James Atanga dirige une société commerciale à Douala, le centre commercial du Cameroun. Agé de 55 ans, il est directeur de Tang Enterprise Co. Ltd, qui vend des ustensiles ménagers, des meubles, des appareils électroniques, des vêtements, des chaussures, des jouets, des fourrures et des pièces détachées.

« Presque tout (dans mon magasin) est importé de Chine, » a-t-il déclaré. En 2010, M. Atanga a noué des relations avec la Chine et a commencé à se rendre dans les villes chinoises de Guangzhou et de Shenzhen pour acheter des marchandises.

« La Chine est l’endroit vers lequel je me tourne lorsque je veux acheter et créer des partenaires, » a déclaré ce père de quatre enfants.

Tout comme M. Atanga, Seraphin Koliou Leubou est impatient de saisir les opportunités qui se présentent en Chine. Agé de 46 ans, il est directeur d’Electro-Plomb Sarl, une entreprise camerounaise spécialisée dans la distribution et la construction de produits énergétiques. « Créer des partenariats avec les Chinois est absolument important, » a déclaré M. Leubou.

Les deux hommes participent à la 135e édition de la Foire d’importation et d’exportation de Chine, également connue sous le nom de Foire de Canton, qui se tient actuellement à Guangzhou, capitale de la province du Guangdong (sud de la Chine).

M. Leubou, qui a participé plusieurs fois à la foire, a déclaré qu’il était à la recherche de « nouveaux partenariats afin de poursuivre notre vision ».

« J’ai déjà participé plusieurs fois à ce salon. En tant qu’expérience, j’ai assisté à des présentations d’industries à la pointe de la technologie, ce qui m’a orienté vers la vision de notre entreprise. J’ai noué des contacts et des partenariats se mettent progressivement en place pour notre activité, » a déclaré M. Leubou à Xinhua au moment de son départ pour la Chine.

Ces dernières années, les investissements et la coopération de la Chine avec l’Afrique se sont développés de manière régulière et saine, en particulier dans des domaines tels que le transport, l’énergie, l’électricité et le logement, ce qui a contribué à promouvoir le développement économique local et à améliorer les moyens de subsistance des populations, a déclaré M. Atanga.

« Les résultats fructueux obtenus jusqu’à présent ont ouvert un large espace pour la poursuite de la coopération à l’avenir, » a-t-il déclaré. « C’est pourquoi je pense que les Africains, et les Camerounais en particulier, qui entretiennent des relations harmonieuses avec la Chine, sont fiers d’être présents à la Foire de Canton. »

« Avec des milliers d’exposants venus de plus de 200 pays, il s’agit d’une énorme foire commerciale. L’empressement des exposants et des acheteurs est exactement ce dont j’ai besoin pour acheter davantage et créer plus de partenariats afin de développer mes activités dans mon pays, » a déclaré M. Atanga.

M. Leubou, pour sa part, a déclaré que la coopération axée sur l’investissement était en train de devenir un moteur principal de la coopération commerciale, et que dans le cadre de l’initiative « la Ceinture et la Route », de plus en plus d’entreprises chinoises investissaient en Afrique.

« C’est pourquoi je participe au salon pour découvrir davantage d’opportunités, interviewer les exposants tout en établissant de nouveaux contacts en vue de négociations commerciales, » a-t-il déclaré. « Les opérateurs économiques qui reviennent de cette foire ont toujours des innovations et des améliorations à apporter à leurs activités, ce qui apporte une valeur ajoutée à l’économie. »

M. Atanga a déclaré que la Chine, premier partenaire commercial de l’Afrique, a été un partenaire transformationnel et que son engagement avec l’Afrique a été multiforme et à plusieurs niveaux. « C’est pourquoi la Foire de Canton est diversifiée et offre des opportunités à tout le monde », a-t-il indiqué. « Et c’est pourquoi, moi, un petit revendeur d’équipement, je suis aussi ici pour bénéficier de cette diversité. »

Selon M. Atanga, il est important que la Chine et le Cameroun nouent des relations dans des domaines autres que ceux encouragés par les acteurs gouvernementaux. « La Chine pourrait mettre en place des partenariats public-privé afin d’assurer l’interface avec le secteur privé. Tout le monde y gagnerait, » a-t-il indiqué.

Dieudonne Tata Wirba, un économiste camerounais, a déclaré que les hommes d’affaires qui se rendent en Chine pour assister à la foire devraient saisir l’occasion de renforcer la coopération et de créer davantage d’emplois pour les jeunes du pays. « Mais il ne suffit pas de signer des accords, » a-t-il déclaré. « Le Cameroun doit s’inspirer des meilleures pratiques de la Chine. Nous devons travailler avec la Chine afin d’ajouter de la valeur à nos systèmes. »

La Foire de Canton, qui a ouvert ses portes le 15 avril, se poursuivra jusqu’au 5 mai.

Xinhua

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi