fbpx

Cameroun Actuel

Les critiques enflamment le débat autour d’André Onana à Manchester United

Les performances d’André Onana, le gardien camerounais de Manchester United, continuent de susciter des vagues de critiques dans le monde exigeant de la Premier League. Malgré le soutien de son coach, des légendes du championnat anglais n’ont pas mâché leurs mots face aux prestations mitigées du gardien.

En quinze matchs de Premier League, Onana a gardé ses cages inviolées à sept reprises. Cependant, ses performances en Ligue des champions laissent à désirer, et ce constat a alimenté les critiques à son égard.

Erik Ten Hag, l’entraîneur de Manchester United, reste derrière son gardien malgré la pression grandissante. Cependant, des figures emblématiques du football anglais, telles que Roy Keane et Jamie Carragher, ont vertement critiqué les performances d’Onana.

Roy Keane, légende irlandaise de Manchester United, a exprimé sa déception face aux performances du gardien actuel de son ancien club : « C’est la plus grande déception. Je pense que Manchester United a bien fait de se débarrasser de David De Gea, mais maintenant, ils ont quelqu’un qui a du mal à le remplacer », a-t-il déploré, selon VI.

Jamie Carragher, consultant pour Sky Sport et ancien joueur de Liverpool, n’a pas été tendre non plus envers Onana : « Les plus grandes déceptions de la Premier League sont les gardiens de but de Manchester United et d’Arsenal (Onana et David Raya). Ils sont arrivés pour être meilleurs que leurs prédécesseurs, mais le niveau est resté le même, voire a régressé », a-t-il critiqué.

Les commentaires cinglants de ces légendes du football anglais alimentent le débat quant aux performances et à l’adaptation d’André Onana à Manchester United, mettant une pression supplémentaire sur le gardien camerounais pour redresser la barre dans ce contexte exigeant de la Premier League.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi