fbpx

Cameroun Actuel

Les centrales solaires ont permis à l’État d’économiser 18 milliards de Fcfa en seulement trois mois

Le 20 septembre 2023 a marqué une étape significative pour le Cameroun avec l’inauguration de deux centrales solaires photovoltaïques majeures à Guider et Maroua, respectivement dans les régions du Nord et de l’extrême-Nord. Présidée par Gaston Elondou Essomba, ministre de l’Eau et de l’Énergie, cette inauguration a ouvert la voie à des économies impressionnantes et à des changements inattendus dans le secteur énergétique du pays.

Ces centrales solaires, d’une capacité totale de 30 MW, ont déjà démontré leur efficacité remarquable en fournissant 45 000 mégawattheures d’électricité au Réseau Interconnecté Nord. Ces chiffres, révélés dans la plaquette des réalisations 2023 du ministère, ont permis à l’État d’économiser 18 milliards de Fcfa en seulement trois mois depuis leur mise en service.

Pourtant, ces économies surpassent largement les attentes initiales. Le ministère de l’Eau et de l’Énergie tablait sur des économies de 5 milliards de Fcfa pour les neuf premiers mois, soit une hausse étonnante de 260% par rapport à ces prévisions. Cette performance exceptionnelle est due à l’arrêt des centrales thermiques, anciennement utilisées pour renforcer la production énergétique dans ces régions, engendrant ainsi des économies budgétaires substantielles pour l’État.

Ces deux centrales solaires, conçues et réalisées par Eneo et Scatec, sont les plus grandes du Cameroun. Elles ont été érigées dans le but crucial de combler le déficit énergétique dans le réseau interconnecté du Nord, anciennement sujet à des baisses de production du barrage de Lagdo.

Ces réalisations ne sont pas le fruit du hasard, mais plutôt le résultat d’un projet ambitieux initié en 2021 par le Minee en collaboration avec l’UNESCO, le projet PUERTEM (Promotion de l’Utilisation des Énergies Renouvelables et des Technologies Énergétiques Efficaces dans les Ménages). Ce projet vise à développer une capacité énergétique de 40 MW, dont 30 MW proviennent de sources solaires, incluant des panneaux photovoltaïques et des batteries de stockage, dans le dessein crucial d’améliorer l’accès à l’énergie dans les régions du Nord et de l’extrême-Nord.

Cette avancée énergétique majeure promet non seulement des économies substantielles pour l’État camerounais mais ouvre également la voie à une transition plus efficace vers des énergies renouvelables dans un contexte où la durabilité environnementale est devenue une priorité mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi