fbpx

Cameroun Actuel

Les arbitres de la Ligue régionale de football du Centre expriment leur ras-le-bol devant le siège de la Ligue

Depuis mercredi matin, une agitation inhabituelle secoue les abords du siège de la Ligue régionale de Football du Centre. Les raisons de cette mobilisation ? Le mécontentement des arbitres affiliés à cette entité, qui après près de sept mois sans rémunération, ont décidé de faire entendre leur voix.

La situation, exacerbée par des retards de paiement accumulés, a poussé ces acteurs essentiels du jeu à manifester leur mécontentement de manière visible et audible. Parmi leurs doléances figurent non seulement les salaires impayés, mais aussi les primes liées à la Coupe du Cameroun pour les deux dernières éditions.

Cette action est le résultat d’une accumulation de frustrations chez ces professionnels du sifflet, qui jouent un rôle crucial dans le déroulement des compétitions locales. En effet, sans leur expertise et leur impartialité, la bonne tenue des rencontres sportives serait compromise.

Leur démarche pacifique devant les locaux de la Ligue témoigne de leur volonté de trouver une résolution rapide à cette situation délicate. En exprimant leur ras-le-bol de manière organisée et respectueuse, ces arbitres espèrent attirer l’attention des autorités compétentes sur leurs difficultés financières et obtenir des réponses concrètes.

Cette situation met en lumière les défis auxquels sont confrontés les acteurs souvent méconnus du monde du football. Au-delà des joueurs et des équipes, les arbitres jouent un rôle primordial et méritent également reconnaissance et traitement équitable pour leur engagement et leur contribution au sport.

Alors que la mobilisation se poursuit devant les locaux de la Ligue, la question des salaires impayés et des primes non versées demeure en suspens. Dans l’attente d’une résolution favorable, les arbitres restent déterminés à faire valoir leurs droits légitimes et à réclamer la juste reconnaissance de leur travail au sein de la Ligue régionale de Football du Centre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi