fbpx

Cameroun Actuel

Les amphibiens aident à lutter contre les moustiques

Les amphibiens aident à lutter contre les moustiques. Dans une étude menée sur des étangs du canton de Vaud, des scientifiques ont montré qu’il y a moins de larves de moustiques là où vivent de nombreuses grenouilles et crapauds.

Les mesures visant à favoriser les amphibiens dans les zones d’habitation peuvent donc contribuer à lutter contre les moustiques importuns. Ces derniers sont souvent aussi des vecteurs potentiels de maladies, a indiqué le Forum Biodiversité Suisse de l’Académie des sciences naturelles (SCNAT) dans un communiqué.

Pour cette étude publiée dans la revue Ecosphere, des chercheurs de l’Université de Lausanne (UNIL) ont examiné la quantité de larves de moustiques et d’amphibiens dans 77 étangs. Il s’est avéré que les larves de moustiques sont plus fréquentes dans les paysages fortement modifiés par l’homme que dans les zones laissées à l’état naturel.

Les chercheurs ont identifié comme cause le fait que ces zones abritent moins d’amphibiens. Plus il y a d’amphibiens, moins il y a de moustiques, soulignent-ils. Ils ont en outre pu montrer que dans les étangs profonds, grands et anciens, il y a davantage d’amphibiens et donc moins de larves de moustiques.

Favoriser les amphibiens

L’équipe d’Antoine Perrin à l’UNIL plaide pour que des mesures soient prises afin de favoriser les amphibiens dans les zones d’habitation. Il y manque souvent une interconnexion avec la campagne environnante, des passages pour les petits animaux et suffisamment de cours d’eau appropriés pour la ponte.

De plus, ces zones densément peuplées comportent de nombreux pièges mortels pour les amphibiens, comme des puits de lumière non sécurisés et des installations de drainage.

Les scientifiques entendent maintenant déterminer quel effet ont quels amphibiens sur quelles espèces de moustiques. Ces informations pourraient aider à identifier l’espèce la plus intéressante pour la lutte contre les moustiques.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi