fbpx

Cameroun Actuel

Le Sénégal réalise ses premières transplantations rénales avec succès

Le corps médical sénégalais a accompli une prouesse remarquable en réalisant avec succès les trois premières transplantations rénales du pays, en collaboration avec des spécialistes turcs. Ces opérations, effectuées il y a une semaine, représentent un tournant majeur dans le domaine médical au Sénégal.

Ces transplantations, exécutées conjointement par le CHU Le Dantec de Dakar et l’hôpital militaire de Ouakam, ouvrent de nouvelles perspectives pour les personnes souffrant d’insuffisance rénale, une condition affectant environ 5% de la population sénégalaise. Pour ces individus, cette avancée médicale représente non seulement un espoir de traitement, mais aussi un soulagement financier considérable, la maladie pesant lourdement sur leurs finances.

Le professeur Babacar Diao, chirurgien urologue à l’hôpital militaire de Ouakam, a dirigé cette équipe médicale exceptionnelle. Dans un entretien exclusif avec RFI, il souligne la complexité de l’organisation logistique autour de ces opérations de transplantation rénale. Selon lui, la réussite de ces interventions réside dans la rigueur et l’organisation de l’équipe médicale, soulignant la nécessité d’une coordination sans faille.

Interrogé sur l’importance de cette réussite médicale pour le Sénégal, le professeur Diao exprime que ce succès n’est pas tant une prouesse extraordinaire qu’une avancée significative pour la santé des populations. Il insiste sur la nécessité pour le Sénégal de rattraper le retard dans ce domaine, comparant la longue pratique de la transplantation en Europe à la récente initiation de cette technique au Sénégal.

Cette avancée marque ainsi une étape cruciale pour le pays, une démarche vers la souveraineté sanitaire, visant à offrir des soins de qualité sur place et à prendre en charge les patients sénégalais localement. La réussite de ces transplantations rénales constitue un pas de plus vers cette autonomie médicale et représente une avancée majeure pour la santé publique au Sénégal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi