fbpx

Cameroun Actuel

Le secteur douanes du Littoral 1 collecte 53,9 milliards à fin mai 2023

Le secteur douanes Littoral 1 a collecté 53,918 milliards de FCFA de recettes au cours du mois de mai 2023. C’est ce qui ressort de la sixième réunion mensuelle de coordination présidée par le chef de secteur, Georges Mendouga le 12 juin dernier. Par rapport aux 58, 896 milliards de FCFA attendus, les objectifs ont été réalisés à 91,55% soit une différence de 4,978 milliards de FCFA représentant les 8,4% à combler.

La douane ne lève pas un voile sur les facteurs qui ont empêché l’atteinte des objectifs. Mais le problème des conteneurs frigorifiques bloqués au Port maritime de Douala, évoqué au cours de la séance de travail, peut avoir un lien  avec la performance des recettes collectées dans ce secteur douanier.

En effet, environ 800 conteneurs frigorifiques des importateurs dont 665 appartenant à la société Congelcam, ont été bloqués au Terminal à conteneurs du Port autonome de Douala(PAD) jusqu’en début juin. Une situation qui a certainement impacté sur la collecte des recettes du secteur Littoral 1. Le ministère du Commerce, Congelcam et RTC ses sont accordés sur l’inspection des produits du principal importateur de produits halieutiques frigorifiques(Congelcam) qui détient 80% de parts de marché.

Toutefois, les consignes données par le chef secteur douane traduisent l’ambiance qui y prévaut et les nombreux défis que doit relever le personnel. « Il a en outre appelé tous les chefs d’unités à être conscients, déterminés, engagés et être à la hauteur de la tâche », souligne le compte rendu de la réunion. Malgré que le secteur Littoral n’ait pas atteint l’objectif fixé le mois dernier, le chiffre enregistré représente cependant les 5,3% des recettes totales attendues pour cette année.

Pour rappel, le Cameroun vise une collecte de 1004,7 milliards de FCFA en 2023 après 863,9 milliards de FCFA pour une réalisation de 897,4 milliards (103,9%). Des résultats attribués à « de nombreuses saisies de marchandises de fraude, de contrebande, de contrefaçon, ainsi que des marchandises dangereuses pour la sécurité ».

Eco Matin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi