fbpx

Cameroun Actuel

Le procès de Martinez Zogo renvoyé au 6 mai, le tribunal rejette la diffusion en direct

Le procès des suspects du meurtre du journaliste Martinez Zogo a été ajourné au 6 mai 2024, le tribunal ayant rejeté la demande des avocats visant à ce que les débats soient retransmis en direct.

L’affaire a été entendue aujourd’hui au tribunal militaire de Yaoundé pour la deuxième fois, après une première comparution le 25 mars.

Les suspects du procès, parmi lesquels le milliardaire Jean Pierre Amougou Belinga et le directeur démis des services secrets (DGRE), Maxime Eko, ont été transportés de la prison de Kondengui au tribunal.

Dix-sept suspects sont jugés pour l’enlèvement, la torture et le meurtre du directeur d’Amplitude FM, dont la dépouille a été retrouvée mutilée dans la banlieue de Yaoundé le 22 janvier 2023.

C’était cinq jours après son enlèvement. Un rapport d’enquête préliminaire publié précédemment par le juge d’instruction du tribunal militaire de Yaoundé, Pierrot Narcisse Nzie, indiquait que le crime avait été commis par une équipe d’agents des services secrets et de gendarmerie camerounais.

Ils auraient été parrainés par le PDG de la télévision Vision 4, Jean Pierre Amougou Belinga, derrière les barreaux depuis le 6 février. Belinga fait face à des accusations de complicité dans la torture de Martinez Zogo.

La semaine dernière, lorsque Belinga et d’autres suspects ont comparu pour la première fois devant le tribunal, les avocats défendant le journaliste assassiné ont demandé que les débats soient retransmis en direct à la télévision.

Il y a eu des contre-propositions de la part de certains des avocats défendant l’accusé. Cependant, le tribunal a exclu la diffusion en direct, qui, selon ses partisans, garantirait la transparence des procédures judiciaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi