fbpx

Cameroun Actuel

Le premier parc éolien vaudois a été inauguré à Sainte-Croix

Sous la bannière « Objectif Climat », 30 organisations veulent mettre la pression sur les autorités vaudoises et lausannoises. Lors d’une journée spéciale mardi, elles exigent des mesures « immédiates et drastiques » en matière de lutte contre le réchauffement climatique.

« Elus, élues, mettez en oeuvre sans délai ce que vous avez annoncé dans le Plan climat: zéro émission directe dès 2030, zéro véhicule thermique et une réduction drastique des prix des transports publics », revendiquent les organisations écologistes et pro climat. Elles plaident aussi pour la mise en place d’assemblées citoyennes pour faire adhérer la société civile à ce combat.

« Les assemblées citoyennes permettent un apprentissage et une construction d’opinions socialement partagées ainsi que des décisions dégagées des conflits d’intérêts », argumentent-elles.

« Ces revendications ont été transmises par un courriel à chaque élu du Grand Conseil et de la Ville de Lausanne », a indiqué à Keystone-ATS Brigitte Nicod Krieger d' »Objectif Climat ». « Nous sommes inquiets, frustrés et en colère que l’adoption de certaines mesures identifiées n’avancent pas plus vite. Il faut clairement accélérer le rythme », explique-t-elle.

« Lobbying » de la rue

La journée de mardi a pour objectif de « mettre la pression, de faire une sorte de lobbying depuis la rue, de la société civile », illustre Mme Nicod Krieger. Elle était ponctuée de quatre rendez-vous: l’accueil symbolique des députés devant le Parlement cantonal à 09h00 juste avant la session du jour, les invitant à une soupe à la courge à l’esplanade du Château entre 12h00 et 14h00, ainsi que deux rassemblements dans l’après-midi.

Le premier est prévu à 16h30 sur la place du Château et le deuxième à 17h30 sur la place de la Palud devant l’Hôtel de Ville, chacun avec une lecture des revendications et plusieurs discours programmés.

« Nous voulons que nos politiciens soient plus ambitieux encore dans la lutte contre le réchauffement climatique, notamment avec le 2e Plan climat », agendé au printemps 2024, affirme Mme Nicod Krieger. « La soupe proposée aux députés est une façon originale de discuter avec eux » en prévision des débats en plénum.

Bâtiments et mobilité

En 2020, le 1er Plan climat vaudois, puis le programme de législature 2022-2027, avaient fixé comme objectifs la réduction de 50 à 60% des émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2030 (par…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi