fbpx

Cameroun Actuel

Le partenariat entre Port de Douala et le port d’Anvers est « le plus fructueux » de la coopération interportuaire du PAD

Selon le Port autonome de Douala (PAD), l’entreprise publique chargée de la gestion du port de Douala, la plateforme portuaire de la capitale économique du Cameroun, son accord de partenariat avec le port néerlandais d’Anvers, lui est jusqu’ici le plus bénéficiaire, sur l’ensemble de ses accords de collaboration avec les autres structures portuaires.

« Dans le cadre de la coopération interportuaire du PAD, c’est l’accord le plus fructueux via lequel le PAD enregistre à date 14 bourses de renforcement de capacités offertes aux agents du PAD, et un projet d’accompagnement pour la mise en place d’un centre de formation aux métiers portuaires », peut-on lire dans la fiche technique élaborée à l’occasion de la mission à Douala, à compter de ce 19 juin 2023, de responsables du port d’Anvers.

Cette mission, apprend-on officiellement, permettra de renouveler le partenariat entre les deux places portuaires, dans l’optique cette fois-ci d’accélérer la modernisation des infrastructures de la plateforme de Douala. Concrètement, apprend-on, à l’occasion des échanges entre les deux parties, « le PAD présentera ses besoins pour le projet d’aménagement des zones économiques spécifiques au port de Douala, en vue de mettre en pratique les principes d’un complexe industrialo-portuaire ».

En plus du port de Douala, le port d’Anvers développe également, depuis sa mise en service, un partenariat avec le port en eau profonde de Kribi, construit dans la région du Sud du Cameroun.

« Les services du Port autonome de Kribi (PAK) et du port d’Anvers ont œuvré d’arrache-pied à la formulation d’un nouvel accord couvrant un champ d’activités plus large, plus ambitieux, mais également plus en phase avec les défis qui interpellent le port de Kribi, notamment : le développement de ses capacités d’accueil et de ses performances opérationnelles ; le développement de l’attractivité de sa zone industrielle afin de permettre l’implantation d’activités logistiques et de transformation génératrices de valeur et de trafics ; l’amélioration de son accessibilité et de sa connectivité avec son hinterland ; l’insertion harmonieuse dans son environnement à travers le développement durable et inclusif de son territoire d’influence », avait Partrice Melom, le DG du PAK, le 1er juillet 2021. […]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi