fbpx

Cameroun Actuel

Le Niger met fin à sa coopération militaire avec les États-Unis : un nouveau tournant dans les relations

Les relations diplomatiques entre les États-Unis et le Niger ont récemment pris un tournant dramatique avec la décision du Niger de rompre sa coopération militaire avec les États-Unis. Cette rupture soulève des questions importantes sur les dynamiques internationales et les tensions croissantes entre les deux nations.

La déclaration officielle a été faite par le Colonel Amadou Abdramane, porte-parole du pouvoir militaire nigérien, lors d’une allocution diffusée à la télévision d’État. Il a déclaré que la présence militaire américaine au Niger n’était plus justifiée et a souligné le caractère « illégal » de cette présence, arguant qu’elle violait les règles constitutionnelles et démocratiques du pays.

Cette décision intervient après une visite de trois jours d’une délégation américaine dirigée par Molly Phee, secrétaire d’État adjointe aux Affaires africaines. L’incapacité de la délégation à rencontrer le chef du régime militaire, Abdourahamane Tiani, a été perçue comme un affront et a exacerbé les tensions entre les deux pays.

Selon les autorités nigériennes, l’accord militaire entre le Niger et les États-Unis, établi en 2012, a été imposé de manière unilatérale par les États-Unis via une simple note verbale. Niamey considère cet accord comme « injuste » et estime qu’il ne respecte pas les normes internationales.

La base aérienne d’Agadez, située au nord du Niger, est au cœur de cette coopération militaire. Elle abrite environ 1 100 soldats américains engagés dans la lutte contre le jihadisme au Sahel. Cette base joue un rôle stratégique dans les opérations de l’armée américaine dans la région.

La rupture de la coopération militaire entre le Niger et les États-Unis marque un nouveau chapitre dans les relations internationales et soulève des préoccupations quant à l’avenir de la sécurité et de la stabilité dans la région du Sahel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi