fbpx

Cameroun Actuel

Le MRC dénonce l’interrogation d’une activiste critiquant l’insalubrité à Yaoundé

Le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) s’exprime vivement après l’interrogation de l’activiste Appollonie NGONO, suite à ses propos concernant l’état d’insalubrité à Yaoundé. Le parti condamne fermement cette action, dénonçant une intimidation de ceux qui osent exprimer leurs critiques sur l’état du pays.

Cette activiste a été convoquée au commissariat central de Yaoundé après avoir diffusé une vidéo en direct sur Facebook dénonçant l’insalubrité croissante dans la ville. L’intervention des agents municipaux à Mvolyé pour nettoyer les déchets a été au cœur de ses commentaires, pointant du doigt la gestion des fonds alloués par le président Paul Biya pour l’entretien de la ville.

Le MRC souligne que les dénonciations d’Appollonie NGONO reposent sur des faits réels et tangibles, insistant sur la responsabilité des autorités locales et nationales face à cette situation. Dans un communiqué signé par Joseph Emmanuel ATEBA, secrétaire national à la communication, le parti revendique la légitimité de ces dénonciations, précisant que ce sont les déchets eux-mêmes et non les citoyens s’en plaignant qui ternissent l’image du pays.

Le parti, dirigé par Maurice KAMTO, va jusqu’à demander des explications aux responsables gouvernementaux qui ont exprimé leur mécontentement vis-à-vis de l’état d’insalubrité. Il dénonce vigoureusement une tentative de répression policière visant à intimider ceux qui osent critiquer la gestion publique, appelant à la libération immédiate d’Appollonie NGONO.

Le MRC réclame également une enquête administrative contre le magistrat impliqué dans cette affaire, qu’il qualifie de « forfaiture judiciaire ». Cet événement intervient alors que le gouvernement, par le biais du Premier ministre Joseph DION NGUTE, avait déjà ordonné des mesures urgentes pour remédier à la situation d’insalubrité à Yaoundé, notamment en raison des difficultés financières de l’entreprise de collecte Hysacam.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi