fbpx

Cameroun Actuel

Le jeu trouble du tribunal dans l’affaire Danpullo contre Mtn et Chococam

Le Tribunal veut garder les fonds. Le juge demande que les établissements de crédit concernés transfèrent à son greffe l’argent saisi.

L’affaire qui oppose l’homme d’affaires Baba Danpullo à la filiale camerounaise des télécoms sud-africain MTN, ainsi qu’à la chocolaterie, confiserie du Cameroun (Chococam) a enregistré un nouveau développement. En effet, à en croire le journal Mutations, le Tribunal de première instance (TPI) de Douala-Bonanjo a décidé vendredi dernier, 9 juin 2023, du transfert au greffe en chef dudit tribunal des fonds cantonnés dans le cadre de l’opération de saisie des comptes bancaires de MTN Cameroon, Mobile Momey Corporation et Chococam.

Une décision qui vise les fonds cantonnés à Afriland First Bank ; SCB, UBA et Ecobank. Par ailleurs, le juge d’instance somme ces établissements bancaires  de crédit de transférer les fonds en question sous astreinte de 100 millions Fcfa pour Afriland First Bank par jour de retard de 50 millions de F pour la Société commerciale de banque (SCB), Cameroun, Ecobank et United Bank for Africa (UBA). On se souvient que les comptes des trois entreprises, MTN Cameroon, Momile Money Corporation et Chococam ont été saisis par Baba Danpullo en septembre 2022, suite aux ordonnances  du Tribunal de première instance de Douala-Bonanjo.

L’ordonnance du juge est contestée jusqu’ici par ces entreprises qui disent ne rien devoir au plaignant, Baba Danpullo. Selon des sources, le montant cantonné dans ces banques s’évalue à près de 130 milliards de F. Sera –t-il plus sécurisé au greffe du Tpi de Douala-Bonanjo ? Rien n’est moins sûr. Toujours est-il que les trois entreprises sont d’autant plus bouleversées que les informations font état de ce que le greffe du Tpi pourrait faire un prélèvement trimestriel de 0,3 % sur les fonds transférés.

L’affaire qui suscite des interrogations aujourd’hui remonte à presque trois ans. Le 19 juin 2020, les biens immobiliers de Baba Danpullo font l’objet d’une saisie vente en Afrique du sud par le First National Bank (FNB). A en croire cette banque, l’homme d’affaires camerounais serait devenu insolvable, incapable de rembourser ses dettes depuis 2019.

L’accusé Baba Danpullo nie les faits et parle d’un mensonge qui vise à le spolier de ses biens à travers son groupe Bestinver, connu dans le secteur de l’immobilier en terre Sud-africaine. Ses recours ne prospèrent pas devant les juridictions contre l’action de la FNB.

C’est alors Baba Danpullo se retourne vers la justice camerounaise. Objectif : saisir les comptes bancaires de MTN Broadband Telecoms de Collins Mukete, Mobil Money Corporation et Chococam afin de recouvrer les fonds distraits par son banquier First National Bank. Baba Danpullo en veut ainsi à MTN Cameroon et Chococam, parce qu’elles sont des filiales de la société Public Investement Corporate (PIC), elle aussi actionnaire de First National Bank.

Journal du Cameroun

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi