fbpx

Cameroun Actuel

Le Gicam plaide pour la révision des frais de visas pour les travailleurs étrangers

Alors que le parlement se réunit pour examiner la loi de finances 2024, le Groupement inter patronal du Cameroun (Gicam) a entamé un plaidoyer en faveur de la révision des frais de visas pour les travailleurs étrangers. Au cours d’une réunion le 20 novembre dernier à Douala avec Issa Tchiroma Bakary, le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle (Minefop), il a été convenu de former une commission rassemblant divers services gouvernementaux et le Gicam pour discuter des dispositions de l’article 22e de la loi de finances 2023 et leur révision potentielle dans le cadre de la loi de finances 2024.

Le Gicam a souligné les obstacles rencontrés dans l’application de l’article 22è, instituant des frais de visa équivalant à 2 mois de salaire brut pour les travailleurs non africains et 1 mois pour les travailleurs africains, avec un abattement de 50%. Les difficultés incluent une interprétation subjective des frais de visa par les agents du Minefop, des modalités de paiement en espèces contraires aux règles en vigueur, des délais de traitement des dossiers anormalement longs et des distorsions de concurrence entre les entreprises qui se conforment aux règles et celles qui ne le font pas.

En réponse, le Minefop a affirmé que les calculs des frais de visa suivent strictement les dispositions légales et a encouragé les entreprises à signaler tout retard dans le traitement des demandes. Le Ministère a également défendu l’absence de remboursement en cas d’annulation de contrat, affirmant que ces décisions ne sont pas de sa responsabilité.

Ce débat souligne les défis auxquels sont confrontées les entreprises camerounaises dans l’emploi de la main-d’œuvre étrangère. Le Gicam espère ainsi que des ajustements seront apportés pour faciliter les échanges et améliorer la compétitivité économique du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi