fbpx

Cameroun Actuel

Le Gabon réitère son appel sur le marché des titres publics pour mobiliser des fonds

Le Gabon a relancé ses efforts sur le marché des titres publics après une tentative infructueuse de collecte de 9,5 milliards de Fcfa. Cette fois-ci, le pays vise à lever 18,5 milliards de Fcfa sur le marché monétaire commun de la Cemac.

Cette démarche s’est manifestée par l’émission de Bons de Trésor assimilables (BTA) à 13 semaines de maturité, d’une valeur de 8,5 milliards de Fcfa, avec des intérêts précomptés. Une seconde opération a été menée avec des Obligations de Trésor assimilables (OTA) d’une maturité de 5 ans, visant à collecter 10 milliards de Fcfa à un taux de rémunération annuel fixé à 6,5%.

Ces initiatives ont été entreprises dans un contexte financier tendu, marqué par une crise de liquidités et une réduction des prêts des investisseurs aux États. La politique monétaire s’est durcie pour contrôler une inflation croissante atteignant 5,6% en moyenne annuelle en 2023.

Cependant, lors des opérations récentes sur le marché, aucun État n’a atteint intégralement ses objectifs. Le Gabon, précédemment à la recherche de 9,5 milliards de Fcfa sans succès, cherche à répondre à des besoins financiers majeurs, notamment pour soutenir la croissance économique affectée par la crise sanitaire et la situation en Ukraine.

La stratégie d’endettement public pour 2023 prévoit une mobilisation totale de 450 milliards de francs CFA sur le marché des titres publics de la Beac. Cet objectif représente une hausse par rapport à l’année précédente et vise à consolider les engagements de l’État, alors que 51,3% du total des prêts projetés pour cette année sont recherchés sur le marché régional, s’ajoutant aux emprunts extérieurs pour répondre aux besoins économiques essentiels du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi