fbpx

Cameroun Actuel

Le Gabon adopte un budget ambitieux pour 2024 en vue de stimuler l’économie

Le président de Transition au Gabon, le Général de Brigade Brice Clotaire Oligui Nguema, a présidé le Conseil de ministre du 6 décembre 2023, marquant ainsi la clôture de la séance par l’adoption du projet de loi de finances pour l’exercice 2024. Cet événement survient juste avant sa première visite officielle au Cameroun, soulignant l’importance accordée à la politique économique du pays.

Selon le communiqué émis à l’issue de ce Conseil des ministres, le budget du Gabon pour l’année 2024 s’élève à 4 162 milliards de Fcfa, marquant une augmentation significative par rapport aux 3 602,3 milliards de Fcfa de l’année précédente. Cette progression de 559,7 milliards de Fcfa en valeur absolue représente une croissance de 13,5% par rapport à l’année précédente.

Pour atteindre ces objectifs budgétaires ambitieux, le Gabon vise à mobiliser 2 729,7 milliards de Fcfa de recettes budgétaires nettes, dont 233,4 milliards de Fcfa proviendraient des recettes fiscales, soit une augmentation de 384,5 milliards de Fcfa.

Les dépenses prévues pour l’année 2024 s’élèveraient à 2 568,8 milliards de Fcfa, en hausse par rapport aux 2 331,2 milliards de Fcfa de l’année précédente, marquant une augmentation de 444,3 milliards de Fcfa.

Notamment, une part substantielle des charges du Gabon, à hauteur de 1 487,9 milliards de Fcfa, est consacrée à l’amortissement de la dette, avec 1 464,1 milliards de Fcfa attribués à cet effet, dont 836,5 milliards de Fcfa dédiés à la dette extérieure.

Les prévisions économiques pour 2024 du Gabon s’articulent autour de divers indicateurs clés. Le pays anticipe un taux de change du dollar américain à 593,6 Fcfa, une légère baisse par rapport à l’année précédente. Parallèlement, le prix du baril de pétrole gabonais devrait être de 72 dollars, en recul de 4% par rapport à l’exercice précédent. Cependant, une légère augmentation de la production pétrolière est prévue, avec une hausse estimée à 0,1 million de barils, atteignant ainsi 80,3 millions en 2024. Le prix de vente du manganèse devrait également augmenter de 9,6% pour s’établir à 176,5 dollars la tonne.

Le nouveau gouvernement en place depuis août 2023 met l’accent sur l’optimisation des recettes à travers l’élargissement de l’assiette fiscale et l’informatisation accrue, avec un renforcement des contrôles liés aux dépenses fiscales.

Ces mesures financières et économiques visent à stimuler la croissance et à renforcer la stabilité financière du Gabon, dans un contexte où le pays cherche à consolider son économie et à diversifier ses sources de revenus pour assurer un développement durable et équilibré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi