fbpx

Cameroun Actuel

Le dilemme de François Mughe : refus de la CAN et conséquences à l’Olympique de Marseille

Le joueur camerounais François Mughe a décliné la convocation à la Coupe d’Afrique des nations (CAN), ce qui pourrait avoir un impact direct sur sa situation au sein de l’Olympique de Marseille.

La relation délicate entre les fédérations africaines et les clubs européens est mise en lumière par cette affaire. La CAN, qui survient tous les deux ans, crée souvent des tensions entre les clubs et les sélections nationales. Certains clubs tentent d’éviter que leurs joueurs participent à cette compétition continentale. Récemment, Nice avait conclu un accord avec Andy Delort pour qu’il ne rejoigne pas la sélection algérienne, ce dernier prenant alors la décision de se retirer de l’équipe nationale.

Dans le cas de François-Régis Mughe, la situation semble différente. Le joueur camerounais aurait personnellement refusé la convocation de son sélectionneur, Rigobert Song. Malgré son temps de jeu limité à Marseille cette saison, Mughe n’est pas considéré comme un élément indispensable pour l’OM. Toutefois, avec huit autres joueurs partant à la CAN, le jeune attaquant de 19 ans a peut-être vu cette période comme une opportunité de gagner du temps de jeu dans son club, d’où son refus de rejoindre la sélection.

Cependant, cette décision pourrait avoir des conséquences importantes. Refuser de répondre à la convocation de son pays est interdit pour un joueur professionnel. En réponse, la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) a la possibilité de bloquer le joueur dans son club. Déjà remplacé dans la sélection par Moumi Ngamaleu, Mughe risque d’être interdit de jouer avec l’OM pendant toute la période de la CAN, jusqu’au 11 février.

Ce choix pourrait se retourner contre Mughe. Des informations en interne à l’Olympique de Marseille suggèrent que c’est son agent qui aurait influencé le jeune attaquant dans sa décision de refuser la convocation nationale. Cette situation souligne les tensions entre les intérêts des clubs et des sélections nationales, laissant entrevoir des conséquences potentielles pour les joueurs qui refusent de répondre à l’appel de leur pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi