fbpx

Cameroun Actuel

Le dernier acte d’une saison magnifique pour le NUC

Le gouvernement genevois veut modifier la clé de répartition des cotisations de prévoyance du personnel de l’Etat. Il a déposé un projet de loi pour augmenter la part payée par les employés et diminuer celle assumée par l’Etat.

Actuellement, au sein de la Caisse de prévoyance de l’Etat de Genève (CPEG), l’employeur assure les deux-tiers de la cotisation, le solde étant à la charge de l’employé, a rappelé mercredi le gouvernement. Avec la nouvelle donne voulue par l’exécutif, la part de l’Etat de Genève passerait à 58%, les 42% restants sont versés par le membre salarié.

Cette modification de la répartition des cotisations, si elle est votée par le Grand Conseil, s’appliquera uniquement aux nouveaux employés de l’Etat et non aux personnes qui y travaillent déjà. Jusqu’en 2027, la mesure devrait permettre au canton de Genève d’économiser environ 14 millions de francs.

Le projet de loi vise à contenir les charges de l’Etat dans une volonté d’éviter de devoir enclencher le frein à l’endettement, a expliqué devant les médias la conseillère d’Etat Nathalie Fontanet, responsable du Département des finances et des ressources humaines.

Selon la magistrate, la répartition 58%-42% est dans la moyenne suisse des institutions publiques de prévoyance. L’impact financier que cette modification aurait sur la CPEG serait minime, voire insignifiant. Pour les nouveaux employés de l’Etat, la conséquence serait une baisse de leur salaire net de 1,8% en moyenne.

Les syndicats ont été consultés à propos de cette nouvelle répartition des cotisations de prévoyance entre l’employeur et l’employé à l’Etat de Genève. Ils l’ont refusée. Le gouvernement a décidé néanmoins d’aller de l’avant et de maintenir le projet de loi, a noté Mme Fontanet.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi