fbpx

Cameroun Actuel

Le Conseil Constitutionnel renouvelle son engagement envers l’État de droit lors de la prestation de serment de ses membres

Lors d’une cérémonie solennelle qui s’est tenue au Palais des Congrès de Yaoundé, onze membres du Conseil Constitutionnel ont réaffirmé leur engagement à respecter l’État de droit et la justice en prêtant serment devant une session conjointe de l’Assemblée Nationale et du Sénat pour renouveler leur mandat.

Parmi ceux qui ont prêté serment se trouvaient deux nouveaux membres nommés, Adolphe Minkoa She et Aaron Logmo Mbeleck, désignés par décret présidentiel en janvier dernier.

À la tête du groupe de magistrats se trouve Clement Atangana, âgé de 83 ans, qui conserve son poste de président de l’institution.

Ensemble, ils serviront un nouveau mandat de six ans, au cours duquel ils prononceront les résultats des prochaines élections présidentielles de 2025.

Le Conseil Constitutionnel a été créé conformément à la Constitution de 1996, mais il est devenu opérationnel en 2018.

L’institution veille à la constitutionnalité des lois, traités et accords internationaux signés par le Cameroun.

Le Conseil statue également sur les questions relatives au règlement intérieur de l’Assemblée Nationale et du Sénat, ainsi que sur les conflits de compétence entre les institutions de l’État et les régions.

En ce qui concerne sa composition, les membres du Conseil Constitutionnel sont nommés par diverses autorités, comme le prévoit l’article 51 de la Constitution.

Le Président de la République nomme trois membres, dont le Président du Conseil, tandis que le Président de l’Assemblée Nationale et le Président du Sénat nomment chacun trois membres avec l’approbation de leur bureau respectif.

Pendant ce temps, deux membres sont désignés par le Conseil Supérieur de la Magistrature.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi